Etablissement de passeport à Bobo-Dioulasso : L’ONI se rapproche des pèlerins

444 0

Du 11 au 21 avril 2019, les populations de la région des Hauts –Bassins pourront établir leurs passeports à l’antenne régionale de l’Office national d’identification (ONI) des Hauts-Bassins sise à Bobo-Dioulasso. Pour se rassurer du bon déroulement de la campagne d’enrôlement, le Directeur général  de l’ONI Aristide Béré était sur les lieux le vendredi 12 avril 2019.

« L’idée de la déconcentration du système d’enrôlement procède d’une analyse faite par la Direction générale de la police nationale en partenariat avec l’Office national d’identification », explique le Directeur général de l’ONI Aristide Béré avant d’exposer les constats de ladite analyse. Il s’agit de l’existence une affluence inégalée au cours de la période d’enrôlement pour le Hadj.

L’autre constat est que « les futurs pèlerins sont des demandeurs de passeport de nature spécifique. Très souvent, ils ont affaire au service du passeport pour la première fois et ne savent pas toujours comment s’y prendre. A cela s’ajoute l’éloignement du site parce qu’il n’y’a jusque-là qu’un centre unique d’enrôlement qui est situé à Ouagadougou », poursuit Aristide Béré.

3 équipes déconcentrées pour alléger les procédures

C’est dans le souci d’alléger les procédures d’obtention de ce sésame que les structures se sont rapprochées des demandeurs en déconcentrant le site d’enrôlement pour une durée de 10 jours dans la ville de Bobo-Dioulasso. Cette dynamique de proximité profite également à d’autres parties du Burkina Faso. A savoir les villes de Ouahigouya et de Fada.

En 10h30 d’horloge, l’équipe mobile de techniciens assermentés dans la détection de la fraude avait déjà enrôlé 89 demandeurs pour une cible d’environ 1500 demandeurs attendus.

Les demandeurs apprécient

« Quelque deux minutes » ont suffi à Fatoumata Maïga pour remplir les formalités de l’enrôlement. Tout comme les acteurs du Hadj, cette septuagénaire qui salue l’initiative de la déconcentration du processus souhaite qu’elle soit pérenne. Le porte-parole de la Coordination régionale des encadreurs des pèlerins de Bobo (COREP) s’est également dit satisfait de la bonne tenue de la campagne d’enrôlement déconcentré. « Les dispositifs d’accueil ont été déployés pour les pèlerins », affirme El Hadj Boureima Compaoré. Cette opération à l’en croire est donc salutaire.

 

En ce sens que les organisateurs du Hadj sont désormais dispensés de l’énorme tâche de conduire les pèlerins jusqu’à la capitale. Pour faciliter le paiement de la quittance requise, il a souhaité la mise en place d’un agent percepteur au niveau du poste d’enrôlement.

Le DG de l’ONI a précisé que l’opération n’exclut pas l’enrôlement des autres types de demandeurs de passeport. Toutefois, la priorité reste aux pèlerins.

Aminata SANOU
Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre