Ouagadougou : Des médecins spécialistes consultent les enfants retirés de la rue

348 0

Le 14 avril 2019 a eu lieu au Centre de l’action éducative en milieu ouvert de Somghandin à Ouagdougou  la consultation des enfants retirés de la rue par des médecins spécialistes de l’African group organize for rechearch and action in health (AGORA) en collaboration avec le ministère, de la femme de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

La visite des enfants retirés de la rue du Centre de Somghandin ce dimanche 14 avril 2019, la première de l’année, a réuni plusieurs médecins spécialisés, notamment en santé bucco-dentaire, dermatologie et ophtalmologie. Elle va consister, selon le Dr Moumouni Niaoné, spécialiste en santé communautaire, sociale et comportementale, à « dépister des maladies chez ces enfants que nous allons prendre en charge ».

Les enfants qui arrivent au niveau du centre présentent le plus souvent des problèmes de santé liés à la peau, aux yeux et à leur hygiène bucco-dentaire. C’est ce qui justifie le choix de des trois spécialités pour la consultation.  En dehors de cette visite, a relevé le Dr Moumouni Niaoné, « nous avons de façon régulière des consultations au niveau du centre ».

Pour la prise en charge des maladies détectées, le centre est en collaboration avec d’autres centres et « lorsqu’un enfant est malade et que la prise en charge nécessite qu’il aille dans un niveau plus élevé, nous l’envoyons à la pédiatrie, à Yalgado… ».

L’objectif d’une telle visite pour Fati Ouédraogo/Zizien, Secrétaire Générale du ministère en charge de la famille, est de « prendre en charge de façon holistique ces enfants que nous avons pu stabiliser au niveau du centre ». Elle a fait savoir en effet « que tous les enfants retirés de la rue ne restent pas au centre, mais nous avons des contacts avec eux et nous continuons l’opération tous les jours pour qu’ils reviennent ».

Conditions sanitaires meilleures

« Ceux qui restent ont besoin d’une prise en charge sanitaire particulière », en plus de la prise en charge psychosociale et l’apprentissage des métiers dont bénéficient les 114 enfants actuellement dans le centre, a souligné la SG du ministère.

L’organisation d’une telle visite médicale par AGORA va permettre « de déceler les pathologies que les enfants ont pu contracter afin de les accompagner pour qu’ils puissent vivre dans des conditions sanitaires meilleures », a dit Romuald Sandwidi, Directeur du centre. Il faut signaler que le centre organise plusieurs sortes d’activités pour faciliter la réinsertion socio professionnelle des enfants.

Le jeune Enoch, âgé de 11ans, qui a quitté Yamtenga pour venir chercher du travail à Ouagadougou, se dit heureux d’être au centre car on ne les « maltraite pas ». C’est aussi le cas pour Koudougou Léon, qui a quitté la Côte d’Ivoire et qui est au centre depuis trois mois.

Le groupe AGORA est une association de spécialistes en santé publique et d’autres domaines née aux Etats-Unis. Ses membres souhaitent apporter leur contribution à « l’amélioration de la santé de ces enfants ».

Amsétou OUEDRAOGO (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *