Présentielle de 2020 : Tahirou Barry officiellement candidat

477 0

Tahirou Barry a annoncé officiellement sa candidature pour l’élection présidentielle de 2020 ce 14 avril 2019.

« Je mesure l’honneur qui m’ait été fait et la gravité d’une telle interprétation. J’ai beaucoup réfléchi sur la portée de mon engagement et sur la profondeur de la situation et le devenir de notre mère patrie », a dit Tahirou Barry dans sa déclaration liminaire. Avant ce jour 14 avril 2019, le député avait entrepris des démarches afin de consulter des personnes ressources sur le choix qu’il devrait faire face à l’appel des jeunes du Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR).

Des consultations qui ont atteint le nombre de 100 avec une diversité « remarquable ». Ainsi l’homme politique avoue avoir consulté des leaders religieux, politiques et coutumiers. Son ancien mentor, Laurent Bado,  l’a aussi été, au-delà des tensions qui ont existé entre les deux hommes.

« Il faut souligner qu’en politique, rien n’est exclu. Je suis en contact avec le Pr Laurent Bado, nous échangeons régulièrement et je n’hésite pas à prendre ses conseils pour un certain nombre de démarches que je veux entreprendre », a déclaré Tahirou Barry.

Candidat ou pas ?

« J’ai décidé librement, sereinement et solennellement de relever ce défi qui m’a été proposé en acceptant de me présenter comme candidat à l’élection présidentielle prochaine de ma patrie », a lancé Tahirou Barry.

Il vient ainsi s’ajouter à Kadré Désiré Ouédraogo et à Gilbert Noel Ouédraogo qui ont déjà annoncé officiellement leurs candidatures pour la même échéance électorale. Cette candidature, placée sous la bannière du Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), de celui qui est arrivé 3ème à la dernière élection présidentielle a été placée sous le signe de trois grands combats qui sont celui contre le terrorisme et l’érosion de la cohésion sociale, celui contre la « missérabilisation » du peuple burkinabè et celui contre le chômage.

« Doit-on boucher les oreilles quand on entend le souffle d’une jeunesse blessée, tourmentée et profondément ravagée par la généralisation du chômage ?  Face à une telle gouvernance qui a manifestement décidé de ne rien entendre, de ne rien voir, de ne rien dire et de ne rien faire, nous aurons tort de rester impassibles   et amorphes. Nos passivités ne seront rien d’autre qu’une forme de lâcheté et de culpabilité »

Tahirou Barry

Tahirou Barry se positionne ainsi pour prendre le contrôle du navire burkinabè qu’il juge « sans navigateur ». « Mon mandat à l’assemblée n’est pas une priorité pour moi », a-t-il déclaré pour finir.

Basile SAMA
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre