Troisième nuit de la sportive : les sports mineurs encore magnifiés

551 0

La troisième édition de La Nuit de la sportive s’est tenue le 13 avril 2019 sur le plateau omnisports de l’école nationale de la Douane de Ouagadougou. En une nuit, le public a pu découvrir près d’une dizaine de disciplines.

Le dialogue entre le jockey et son cheval, comme une histoire d’amour

Faire découvrir et valoriser les sports mineurs. C’est l’objectif que s’est fixé Dramane Ky à travers sa politique de développement du sport de proximité. Promoteur d’une marque d’équipements sportifs, il souhaite à travers La Nuit de la sportive, permettre aux disciplines peu connues au Burkina de se faire découvrir par le public à travers des démonstrations.

Il existe trois clubs de boxe tai au Burkina

Ainsi, les participants ont appris avec surprise que la boxe tai, était pratiquée au Burkina Faso. Trois clubs existent d’ailleurs depuis quelques années. Le public a eu droit également des démonstrations de tai-chi, de kung fu, du hockey, le floor ball, des rollers, du Vovinam Viet Vo Dao, le vtt freestyle etc. Cependant, la prestation qui a le plus séduit le public est la  voltige et le dressage de cheval. Le jockey a su exprimer toute la complicité entre lui et son étalon.

Pour le promoteur, il est difficile de demander un bilan positif aux différentes fédérations de sports au Burkina pour la simple raison qu’ils manquent de soutien et d’accompagnement. De son point de vue, cela déteint sur la qualité des prestations et jeux qu’ils offrent aux supporteurs. « Investir dans le sport, c’est aussi créer de l’emploi et augmenter les cotes professionnelles de ces disciplines », a clamé Dramane Ky. C’est pourquoi, il a offert ce plateau aux disciplines méconnues pour se faire connaître du public.

« La nuit de la sportive se veut un vecteur de promotion des disciplines certes mais c’est  encore plus un lieu de brassage, d’échanges et d’interconnexion entre les différentes disciplines elles-mêmes et aussi entre les disciplines et les équipementiers »,  s’est expliqué Ky qui espère par cette manière contribuer à la viabilité du sport au Burkina Faso.

« Cette activité contribue à une sain épanouissement », justifie Romaric Battiono responsable de l’AMP et parrain de la cérémonie. Le promoteur de La Nuit de la sportive promet de renforcer cette initiative pour contribuer encore mieux au développement du sport au Burkina.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre