Conseil des ministres : Le thème du 11-Décembre 2019 adopté

491 0

Le conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 avril 2019 à Ouagadougou sous la présidence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. A la sortie, un certain nombre de dossiers ont été adoptés.

Tenu en session ordinaire, le conseil des ministres a procédé à l’adoption de décrets. Au titre du ministère de l’aménagement territorial, de la décentralisation et de la cohésion sociale, le conseil a procédé à l’adoption du thème de la célébration du 11-Décembre. « Nous avons adopté le thème de la célébration de la fête nationale à Tenkodogo. Et ce thème est : « cent ans de la création du Burkina Faso, devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-Nation », a déclaré le ministre de la communication et des relations avec le gouvernement, porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou.

Au titre du ministère de la santé, les résultats de l’appel d’offre pour la construction du centre hospitalier régional de Manga ont été adoptés. D’après le ministre de la communication, cette résolution répond à l’organigramme dudit ministère : « il faut savoir que dans l’organigramme du ministère, toutes les régions doivent être dotées d’un centre hospitalier ». Ce projet de 13 milliards de Francs CFA a un délai d’exécution de 18 mois et est financé par le fonds koweitien,  le fonds saoudien et l’Etat burkinabè.

Un décret portant création d’emploi et nomination d’enseignants a été pris au titre du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. « Il faut se rappeler qu’à la session du CAMES, sur 91 enseignants présentés, 89 ont été retenus. Pour ce qui est des concours d’agrégation en médecine, sur 10,   9 ont été retenus », a indiqué le ministre de la communication.

Sur les questions des mouvements d’humeur de certains corps professionnels, notamment celui de la santé, la ministre de la santé Claudine Lougué rassure les populations sur l’effectivité du service minimum. « Le SYNTSHA exige l’application du protocole d’accord et cette application est en cours depuis notre prise de fonction. Il y a certains points qui nécessitent une adaptation avec les textes règlementaires mais le gouvernement n’a jamais arrêté de mettre en application les promesses qu’il a faites », a-t-elle souligné.

Abordant le sujet de la la lettre de l’ancien président au président Roch Kaboré, Remis Fulgance Dandjinou s’exprime ainsi : « le courrier ne m’est pas adressé. Il est adressé au président du Faso et s’il veut le mettre en public, il le mettra en public ».

Basile SAMA

Burkina 24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *