Burkina : L’amélioration de la gouvernance militaire au menu des concertations

800 0

Alors que l’opération Otapuanu, qui a abouti à « plus d’une centaine » d’interpellations, est à l’étape « consolidation » du territoire reconquis, le ministre de la défense se réjouit que l’armée ait « repris du poil de la bête » contre l’ennemi qui régnait  dans la partie orientale du pays.

« Comme vous le savez, nos troupes ont repris du poil de la bête », félicite le ministre de la défense nationale et des anciens combattants. Cette phase atteinte, le ministre d’Etat, rapporte l’AIB, pense à présent à comment les « organiser, doter conséquemment pour qu’ils mènent leur tâche à bien ».

Dans une note datée du 4 février 2019, le général Miningou Moise, chef d’état-major général des armées, annonçait « la suspension jusqu’à nouvel ordre » du déploiement des officiers des forces armées nationales en qualité d’observateurs militaires et officiers d’état-major au sein des différentes opérations de soutien à la paix (OSP).

Rentrés du Mali, les hommes et femmes qui composent le bataillon Badenya 6 n’ont eu que dix jours de permission avant leur redéploiement à l’Est et dans le Centre-Est dans le cadre de l’opération Otapuanu, qui « a suffisamment fait bouger les lignes car elle fut une grande opération en termes d’expertise militaire mais surtout en termes de cohésion pour l’armée et surtout en termes de lien armée-nation ». 

Pour Moumina Cherif Sy, ce sont « autant de choses qui font qu’aujourd’hui la priorité, c’est de reconstruire notre armée, mettre les troupes au pas pour que véritablement elles puissent mener la mission qui leur a été confiée ».

Réunie dans le cadre du premier conseil d’administration du secteur ministériel, la hiérarchie militaire est invitée à statuer sur l’amélioration de la gouvernance militaire qui consiste aussi à l’équipement et à la fourniture de moyens techniques et logistiques conséquents pour permettre aux troupes déployées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme de mener à bien la mission qui leur incombe.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre