Côte d’Ivoire: Le Femua 2019 ouvre ses portes à Abidjan

281 0

Devenu désormais une institution culturelle panafricaine, le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo, Femua, initiative du groupe Magic System, a ouvert les portes  de sa  douzième (12ème) édition.

Depuis sa première édition lancée en 2008, le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo, Femua, au fil des ans, a gagné en notoriété pour aujourd’hui devenir un incontournable rendez-vous culturel annuel tenu dans la commune de Marcory à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Le commissaire général du Femua, A’Salfo a dévoilé au cours de son allocution, l’esprit à la source de ce festival qui est de créer un cadre d’échanges entre professionnels de la culture, artistes et festivaliers et aborder des questions d’enjeux majeurs à travers des séminaires et des conférences guidés par des thèmes spécifiques.

Sur les grandes scènes du Femua 12, du 23 au 28 avril 2019 à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (Injs), à Marcory, Abidjan, se succéderont huit (8) hommes et huit (8) femmes en live  soit un total de seize (16) artistes venus des quatre coins de l’Afrique et de la diaspora. Au nombre de ceux-ci, la Burkinabè Maria Bissongo. Cette représentation importante de la gent féminine, à en croire les organisateurs du Femua, obéit alors à la thématique à l’ordre du jour, à savoir, « Genre et Développement ».

A ce sujet, Jobst Von Kirshmann, l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, dont l’institution est partenaire au Femua, a insisté sur tout le sens du positionnement de la femme dans toutes les sociétés du monde. « Nous avons regardé la femua et nous nous sommes rendu compte que ce festival n’est pas que de la musique et la culture mais aussi des actions sociales. Et, le thème ‘Genre et Développement’ que partage l’Union Européenne car lorsqu’on parle de richesse dans un pays, ce sont les femmes et les filles. Le développement est comme un oiseau avec ses deux ailes. Chacune de ses ailes représente les hommes et les femmes. Imaginez-vous alors un oiseau avec une aile malade… On ne pourrait alors parler de développement», a-t-il imagé.

La Première Dame de la Côte d’Ivoire, Marraine du Femua 12 et également marraine de Groupe Magic System, a exprimé son intérêt pour et le festival et la thématique de cette édition. Elle a fait parler son cœur en réhabilitant l’institut de Formation Féminine du village d’Anoumabou qui a abrité cette cérémonie et d’où le célèbre quatuor ivoirien a été révélé au monde.

Le Burkina au cœur

L’innovation majeure de ce Femua 12 est l’adoption du concept de « pays invité d’honneur ». Il faudra désormais compter avec un pays mis à l’honneur  à travers sa culture et sa tradition. Pour cette première année, le Femua reçoit le Burkina Faso en raison, selon son commissaire général, « des liens d’amitié que partagent les deux pays ».

Conduisant la délégation burkinabè, le Ministre du Tourisme des Arts et de la Culture Abdoul Karim Sango est revenu sur la proximité historique, géographique et culturelle de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso et rappelé sa fierté et celle de son pays de participer au Femua 12 en qualité de « pays invité d’honneur».

Plusieurs activités devraient émailler la participation du Burkina Faso au Femua 12. Il s’agit notamment de la nuit culturelle du Burkina Faso, le 24 avril 2019 au Centre Culturel Français à Abidjan-Plateau, ainsi que la journée culturelle du Burkina Faso le 25 avril 2019 à l’Injs de Marcory, Abidjan.

Après la cérémonie d’ouverture ce mardi 12 avril 2019, le Femua 12 suivra son cours jusqu’au 28 avril 2019, date à laquelle il connaîtra son apothéose avec sa version « décentralisée » à Gagnoa, situé à 269 kilomètres dans le Centre-Ouest ivoirien. Dans le village de Bayékou-Bassi, le groupe mythique ivoirien et ses partenaires restitueront la nouvelle école primaire publique Magic System dont la première pierre a été posée en 2018.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *