Kokologho : Le programme BRAVO lance ses activités dans les communes du Centre-Ouest

529 0

La communauté de Sant’Egidio, à travers son programme BRAVO, a lancé ses activités dans les communes de la région du Centre-Ouest et a procédé à une remise de matériels de bureau aux différents centres secondaires de la commune de Kokologho, ce jeudi 25 avril 2019.

Existant au Burkina Faso depuis 2009, le programme Birth Registration for All versus Oblivion (BRAVO) soutient les maternités publiques dans l’enregistrement des naissances. Il s’agit de faciliter l’enregistrement des naissances et de délivrer des actes au niveau des centres de santé et de promotion sociale (CSPS) en mettant en place un centre secondaire d’état civil.

A la suite des communes de Godyr et de Réo, le programme a procédé ce jeudi 25 avril 2019 au lancement de ses activités pour d’autres communes dans la région du Centre-Ouest et a procédé à une remise de matériels de bureau aux différents centres secondaires de la commune de Kokologho.

Lancement des activités du programme BRAVO
Lancement des activités du programme BRAVO

Avec le soutien de la coopération italienne à travers la province de Trento, le programme BRAVO s’est lancé le défi  de rapprocher la santé et l’état civil afin de faciliter l’enregistrement des naissances des enfants. Selon la représentante nationale du programme, Colette Guiébré, ce projet compte toucher 177 centres secondaires d’état civil avec des équipements en matériel et de la ressource humaine dans la région.

Lire également 👉Etat civil au Burkina  : Une délégation venue de la RDC dit « BRAVO ! »

« En moyenne, 90% des enfants nés dans les structures de santé où sont placés les centres secondaires sont enregistrés à l’état civil. Notre souhait est zéro naissance non enregistrée », a-t-elle précisé.

Le Maire de Kokologho, Sampébré Pascal Léonard, a souligné que de novembre en février 2019, environ 300 enfants ont été déclarés au niveau des centres secondaires et ont reçu leurs actes de naissance. « Cela désengorge le centre principal de la mairie car les déclarations de naissance sont désormais faites au niveau des formations sanitaires de la commune », s’est-il réjoui.

Colette Guiebré,représentante nationale du programme BRAVO
Colette Guiébré la représentante nationale du programme BRAVO

Le Représentant du gouverneur du Centre-ouest, Daouda Traoré, a insisté sur le fait que l’enregistrement des naissances occupe une place de choix au Burkina Faso. A l’écouter, le programme BRAVO a favorisé le renforcement, dans le Boulkiemdé de 97 centres secondaires d’état civil fonctionnels.  

En rappel, les données de l’enquête démographique et de santé de 2010 révèlent que la région du Centre-Ouest a le taux d’enregistrement des naissances  le plus élevé après la région du Sahel. 

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre