Authentification des diplômes : Les “encouragements” du REN-LAC

1539 0

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a adressé, le vendredi 26 avril 2019, à l’occasion de la tenue de son 19e assemblée générale ordinaire, « ses encouragements » au gouvernement burkinabè pour l’initiative de l’opération d’authentification des diplômes des fonctionnaires. Par ailleurs, un regard critique a été porté sur les premières années de gestion du pouvoir par le Président du Faso Roch Kaboré dans le domaine de la lutte contre la corruption.

Le Dr Claude Wetta cède sa place à Sagado Nacanabo à la tête du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC). Il est désormais le secrétaire exécutif du REN-LAC à l’issu de la 19e assemblée générale ordinaire de ladite organisation. Dans ses missions, le REN-LAC  a porté un regard critique sur la volonté de l’actuel pouvoir de lutter contre la corruption. Partant, l’organisation estime qu’ « il n’y a pas d’actions d’envergure du gouvernement pour infléchir suffisamment la courbe de la corruption » dans ce sens.

« A moins de dix-huit mois de la fin du premier mandat du Président Roch Marc Christian Kaboré, contrairement à sa promesse au lendemain de son élection, ‘’le temps de la corruption et du vol est loin d’être terminé’’ », relate le nouveau secrétaire exécutif du REN-LAC Sagado Nacanabo. Pour exemple, il cite plusieurs « affaires emblématiques » de crimes économiques telles celle KANIS, SIAO, Ousmane Guiro qui stagnent du fait du « manque de volonté politique devenu une marque de fabrique du pouvoir du MPP ».

Mais sur l’opération d’authentification des diplômes des fonctionnaires, le REN-LAC a adressé ses encouragements au gouvernement. « Si l’objectif visé est véritablement d’assainir l’administration publique, il convient que la mesure soit étendue à tous ceux qui émargent au budget de l’Etat », suggère Sagado Nacanabo.

Par ailleurs, le REN-LAC préconise au gouvernement de « combattre vigoureusement le favoritisme et la fraude qui règnent dans les recrutements de la fonction publique ». Pour ce faire, « le REN-LAC est disposé à apporter son aide dans cette œuvre de salubrité publique », ajoute le nouveau secrétaire exécutif.

La tenue de la 19e assemblée générale ordinaire a aussi servi de cadre pour récompenser les lauréats du Prix de la lutte anti-corruption (PLAC). En presse écrite, le premier prix a été attribué à Mariam Ouédraogo de Sidwaya. En Radio, le premier prix est revenu à Emilienne Zougmoré/Tagnabou de la RTB.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre