Procès Putsch : Aucun avocat, l’audience renvoyée au 7 mai

994 0

La suspension de participation des avocats aux audiences des Cours et Tribunaux a des effets sur la tenue du procès du putsch manqué. Le Tribunal militaire, bien qu’étant un Tribunal d’exception, a été contraint, une fois de plus, ce 30 avril 2019, de suspendre l’audience pour une reprise le mardi 7 mai 2019.

Il est 9h 10, ce mardi 30 avril 2019 dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000. Aucun avocat n’est présent. Une situation qui ne semble guère invertir l’ambiance du côté des accusés. Ces derniers devisent entre codétenus.

9h 16. Les membres du Tribunal font leur entrée. Quatre robes rouges, trois robes noires sont visibles dans la salle, hormis la sécurité, les accusés et quelques journalistes. Les robes sont du Président du Tribunal, du Juge-conseiller, de deux Parquetiers, deux Greffiers et de l’appariteur.

Le Président du Tribunal demande au Greffier de lire une lettre déposée par le Bâtonnier, Me Paulin Salambéré. La lettre informe qu’à l’issue d’une assemblée générale tenue le 29 avril 2019, les avocats du Burkina ont décidé de reconduire la mesure de suspension de participation aux audiences des Cours et Tribunaux.

Les avocats justifient cette décision par le constat que rien n’a changé au niveau de ce qu’ils ont appelé des « dysfonctionnements » de l’appareil judiciaire burkinabè. Cette fois encore, la suspension durera une semaine, du 30 avril au 6 mai 2019.

Le Parquet dit prendre acte et demande au Président du Tribunal d’aviser. La décision sera sans surprise : L’audience est suspendue pour une reprise le mardi 7 mai 2019 à partir de 9h.

Lire aussi 👉 👉 👉 Burkina : Les avocats plaident dans la rue

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre