Bénin: la police encercle le domicile de l’ancien président Boni Yayi à Cotonou

687 0

24 heures après que l’opposition ait exigé la suspension du processus électoral législatif, la police s’est déployée autour de la résidence de l’ex-chef de l’État Boni Yayi depuis le début de cet après-midi du mercredi 1er mai 2019. Différentes raisons sont évoquées par la police et l’opposition.

Située dans le quartier de Cadjehoun à Cotonou, dans la capitale béninoise, la résidence de l’ancien président Boni Yayi est depuis le début de cet après-midi du mercredi 01 mai 2019, dans la ligne de mire de la police qui s’est déployée tout autour. La population riveraine tentant de s’y opposer a dressé des barrages et enflammé des pneus. Une course poursuite est engagée dans la zone entre des jeunes jetant des pierres sur la police qui y riposte par des tirs de gaz lacrymogène.

Alors que l’opposition dénonce un projet d’arrestation de l’ex-president, Nazaire Hounonkpè, le directeur général de la police républicaine a déclaré à RFI qu’il n’en était pas question sans en dire davantage.

Les anciens Chefs de l’Etat, Boni Yayi et Nicéphore Soglo, entouré d’autres cadres de l’opposition, avaient demandé au gouvernement le lundi 29 avril dernier l’arrêt du processus électoral. La réponse du régime en place ne s’était pas fait attendre. Le directeur de la communication de la présidence béninoise a indiqué qu’il n’en sera pas question.

Dans la foulée, la Commission électorale nationale autonome (Cena) a dévoilé le mardi 30 avril au soir les premières grandes tendances des élections législatives, marquées par une forte abstention. Il en ressort 22,99% de taux de participation aux législatives du 28 avril 2019 contre 66%, à titre de comparaison aux législatives de 2015.

Kouamé L.-P Arnaud KOUAKOU/Burkina 24

Source et photo : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre