Insécurité : L’Allemagne appuie le Burkina avec « 46 millions d’euros »

932 0

Angela Merkel effectue une visite de 48 heures au Burkina Faso. Arrivée le 1er mai 2019 avec une forte délégation, elle a été reçue en audience par Roch Kaboré, Président du Faso, à Kossyam dans la soirée. Les deux autorités ont échangé sur la coopération bilatérale entre les deux pays. La vague d’attaques terroristes que vit le Burkina Faso depuis quelques années a également été au cœur des échanges.

46 millions d’euros, soit environ 30 milliards de F CFA. L’Allemagne a consenti cette aide, a informé le Président du Faso Roch Kaboré, au sortir de sa rencontre avec Angela Merkel, pour la lutte contre l’insécurité. En sus de cette aide, la République fédérale d’Allemagne compte accompagner le Burkina Faso dans la formation et l’octroi d’équipement militaire.

Pour le volet formation des Forces de défense et de sécurité, le programme entre en vigueur en 2021. Mais, indique Roch Kaboré, “nous sommes en train de voir avec la Chancelière comment écourter ce délai“.

La lutte contre le terrorisme, au-delà du Burkina Faso, préoccupe la sous-région. Partant, à en croire le Président Kaboré, si le cas libyen n’est pas résolu, « ces efforts seront vains ». En sus de ce cas, Roch Kaboré cite également « la crise politique » au Soudan.

Mais plus précisément sur le cas libyen, Roch Kaboré a souhaité une « position unique pour apporter des solutions ». « Nous avons demandé aux grandes puissances de prendre leurs responsabilités puisque ce sont elles qui l’ont déstabilisée », commente le Président du Faso. Roch Kaboré souhaite ainsi une résolution « définitive » de la crise en Libye pour « permettre de fermer l’approvisionnement des groupes terroristes » à partir de ce pays.

La chancelière Angela Merkel a réaffirmé la volonté de son pays à soutenir le Burkina Faso dans la lutte contre l’insécurité. « Nous sommes aux côtés du Burkina Faso », a-t-elle indiqué et elle promet l’appui de son pays pour « renforcer les capacités de l’armée » burkinabè. Pour ce qui concerne le G5 Sahel, la contribution de l’Allemagne a été versée. Seul reste le volet équipements, relate la Chancelière.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre