Championnat de taekwondo 2019 : Le Centre vainqueur avec six médailles en or

299 0

La région du Centre (Ouagadougou) a remporté le championnat national de taekwondo avec six médailles en or. Ce championnat national sénior s’est disputé du vendredi 4 au samedi 5 mai 2019 à la salle des arts martiaux de Ouagadougou.

Le président du CNOSB Jean Yaméogo a été fait grand maitre à titre honorifique

La Fédération burkinabè de taekwondo a tenu le pari de l’organisation de son championnat national saison 2019. Après celui  des petites catégories au mois d’avril, les séniors sont montés sur le tatami. La Région du Centre a dominé ses adversaires en remportant six médailles d’or contre cinq pour la région des Hauts-Bassins. Une équipe de la diaspora présente à cette compétition a remporté une seule médaille grâce à Zea Keita.

Idrissa Ibrahim Maiga de la région du Centre est celui qui a véritablement créé la sensation pendant ces championnats. Après avoir mis son adversaire KO en demi-finale, ce garçon qui combat dans la catégorie des -68kg s’est imposé en finale devant Issa Traoré également de la région du Centre.

« C’est vraiment un honneur pour moi. Le travail abattu a donné fruit. C’est tout d’abord un remerciement aux encadreurs, aux maitres, au président de la Fédération. Je dédie la médaille à tout le peuple burkinabè. On a préparé le championnat depuis près d’un mois. C’est pendant un mois plein qu’on s’est préparé. On a tenu, on a forcé et ça a donné », a expliqué Idrissa Ibrahim Maiga.

Pascal Couldiati (-54kg) de la région du cCntre a dominé Adama Sanou (Bobo-Dioulasso). Chez les moins de 58 kg, c’est Assane Tera de Ouagadougou qui domine Mohammed Ouédraogo également de la même région.

Brahima Konaté (Bobo-Dioulasso) est sorti victorieux de Bonaventure Yerbanga dans la catégorie des moins de 63 kg. Mohamed Coulibaly (Bobo-Dioulasso) est le champion dans la catégorie des moins de 74 kg. Dans la catégorie des moins de 87 kg, Aly Coulibaly (Bobo-Dioulasso) s’est imposé devant Mamadou Ouattara (Ouagadougou).

Zea Keita offre une médaille en or à l’équipe de la diaspora

Chez les moins de 67 kg, Zeha Keita a remporté la seule médaille de la diaspora. Il s’est imposé lors d’un combat serré face à Chimène Ilboudo de Ouagadougou. Enfin, Christiane Alahodé (Ouagadougou) est victorieuse devant Mafarma Sanogo de Banfora (+67kg). « Pendant quelques temps, j’ai cru que j’allais perdre. Mais j’ai gardé espoir et j’ai gagné. Je ne voulais pas qu’elle me tape à la tête. J’ai décidé de la garder à distance ».

Chez les plus de 87 kg, le titre de champion est venu à Aboubacar Drabo (Bobo-Dioulasso) devant Geoffroy Yanogo de Banfora.

Chez les filles, Djarata Sanou (Bobo-Dioulasso) dans la catégorie des moins de 49 kg a dominé Ida Kévine Bama de Koudougou. Chez les moins 57 kg, Prisca Djibeyorogo (Ouagadougou) s’impose devant Fatimata Ouédraogo (Bobo-Dioulasso). Près de 100 athlètes ont pris part à  cette édition du championnat national de taekwondo.

« Nous avons pu tenir les championnats. Tout s’est bien passé, c’est une satisfaction, confie le président de la Fédération burkinabè de taekwondo Timbo Zongo. Il y avait beaucoup d’émulation. Les combats étaient de très bon niveau. Cette année, les prix sont toujours à 100 000 francs CFA,  mais on a mis en place un pécule de 15 000 francs par mois pendant une année jusqu’au prochain championnat ».

Après le championnat national, la fédération compte donner de la compétition aux athlètes à travers la Coupe du Président. En plus de cela, elle va s’atteler à préparer le championnat du monde et plusieurs autres opens pour lesquels le Burkina sera attendu.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre