Le Burkina réfléchit sur l’extension de son identité numérique

153 0

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) organise, du 6 au 10 mai 2019 à Ouagadougou, un atelier de formation dénommé IROC (Initial Registry Operators Course ou Formation initiale des opérateurs de registre). La gestion et le développement des noms de domaine en général et celle du pays, le « .bf » en particulier, seront au cœur de ces cinq jours d’échanges et de partages.

A l’instar des autres pays africains, dans le cadre du développement de l’économie numérique, le Burkina Faso doit développer et améliorer continuellement son scénario de référence dans la modernisation du secteur des noms de domaine.

L’atelier initié du 6 au 10 mai dans la Capitale burkinabè entre dans ce cadre. Les responsables de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) se sont engagés à soutenir et accompagner les acteurs du secteur du nom de domaine natianal, le « .bf ».

« La contribution de l’ARCEP à l’organisation de ce présent atelier s’inscrit dans une continuité qui se décline par un attachement à la présence des acteurs burkinabè aux rencontres d’importance sur les enjeux et implications de l’utilisation du nom de domaine .bf », a expliqué le Directeur des Services Informatiques de l’ARCEP, Dr Roland Serge Sanou, représentant du Président de l’ARCEP, Tontama Charles Millogo.

Accélérer les chantiers de développement du nom de domaine

Les résultats attendus de cet atelier sont clairs, a-t-il dit. L’ARCEP et ses partenaires souhaitent contribuer à l’accroissement du rôle des acteurs de la communauté Internet au Burkina Faso.

« L’ARCEP souhaite mettre tout en œuvre pour que les universités, les représentants de la société civile, le secteur privé, le secteur public, bref, la société de l’information, contribuent à l’édification continue de notre économie numérique », a poursuivi le Dr Roland Serge Sanou.

L’atelier est animé par des formateurs venus notamment du Kenya. Les échanges porteront sur le business autour des noms de domaine, des attentes de l’ARCEP et de ses parties intéressées sur l’utilisation massive du nom de domaine « .bf ».

Le Directeur des Services Informatiques de l’ARCEP a tenu à remercier, au nom du Président de l’ARCEP, leurs partenaires notamment de l’Organisation africaine des noms de domaine (AFTLD) et de l’Association Burkinabè des Domaines Internet (ABDI), qui ont continué à les accompagner dans l’accélération des chantiers de développement du nom de domaine portant l’identité numérique du Burkina.

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *