Coopération Sino-Burkinabè : Une 2e école inaugurée à Bomboré

314 0

Le Ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, a inauguré ce 9 mai 2019 des infrastructures scolaires dans le village de Bomboré V2, commune rurale de Mogtédo. Composées d’un bâtiment de 3 salles de classes, d’un bureau, d’un magasin, le tout électrifié à l’aide de équipements solaires, un forage et des latrines, ces infrastructures ont été réalisées par la République de Chine Populaire dans le cadre de sa coopération avec le Burkina Faso.

Après un an de reprise diplomatique entre la République Chine populaire, des actions ont été menées dans plusieurs domaines. Dans le cadre de la normalisation des écoles sous paillotes, le gouvernement chinois a financé la construction des infrastructures scolaires dans le village de Bomboré V2, commune rurale de Mogtédo dans la province du Ganzourgou.

Composé d’un bâtiment de 3 salles de classes, d’un bureau, d’un magasin, le tout électrifié à l’aide de panneaux solaires, un forage et des latrines, le coût global de l’investissement est estimé à plus de 47 millions de FCFA. Le projet de construction de l’école primaire a été réalisé par la Compagnie  d’ingénierie géologique de Chine (CGC-Togo) en 45 jours.

Le forage de l’école Primaire Bomboré V2

C’est la deuxième école pilote réalisée par la République de Chine Populaire qui contribuera à l’amélioration des conditions de travail des enseignants et des élèves. Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, a laissé entendre que cette inauguration répond à deux objectifs. Il s’agit de la normalisation de l’école de Bomboré V2 et à effacer les classes sous paillotes.

Par ailleurs, le ministre a également annoncé la normalisation de 100 autres écoles de ce type avant la rentrée prochaine et concernera 5 régions du Burkina Faso (Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins, le Centre Ouest, Nord et le Plateau central) avec toujours le même partenaire pour un don de plus de 5 milliards de FCFA.

Korogho Alassane, directeur de l’école primaire Bomboré V2, s’est réjoui des infrastructures réalisées. Il a rappelé que c’était un hangar qui servait de salle de classe avec des « risques énormes ». A l’inauguration des infrastructures, l’Ambassade de la République de Chine Populaire au Burkina Faso a procédé à la remise des lampes solaires pour les élèves.

Jules César KABORE

Burkina 24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *