Les méditations du pénitent │ Jeûne et chaleur

490 0

Ceci est une chronique de l’imam Halidou Ilboudo à l’occasion du mois de Ramadan.

 Les fortes chaleurs en plein mois de Ramadan, amène tout musulman à rester très vigilant, et à être endurant encore plus. Plus l’épreuve est difficile et plus la récompense est grande. C’est pourquoi même en temps normal, le jeûne relève exclusivement d’Allah car lui seul peut témoigner de sin effectivité et de sa qualité. Dans le  hadith qoudsi(divin), Allah nous dit : « toutes les œuvres du fils d’Adam lui incombent sauf le jeûne ; le jeûne est pour moi et c’est  moi qui le rétribue ».

 Cette chaleur est aussi un rappel pour nous tous de ce que certains vivent dans certains coins du monde et ce, au quotidien, avec moins de moyens pour se rafraîchir voire pas du tout (pas de climatiseur, pas de réfrigérateur), sécheresse, manque d’eau potable, etc. c’est le cas de la plus grande partie de nos pays même si en ville nous nous lamentons au moindre décrochage de notre Nationale de l’électricité.  Alors profitons de cette période de jeûne pour être reconnaissants des bienfaits de notre Seigneur, notamment en pensant à nos frères éprouvés mais également en prenant soin de notre santé : préservons nos corps, c’est un dépôt que nous a confié notre Créateur et sur laquelle nous serons interrogés.

Notre santé est un dépôt et nous devons en être conscients. Aucun acte d’adoration ne doit nous amener à détruire notre corps. Le jeûne nous a été prescrit pour nous rendre pieux et accroitre plutôt notre santé par ses vertus diététiques. « Jeunez, vous acquerrez la santé », a dit le prophète.  De la même manière que nous avons dit hier que le trop plein de nourritures sucrées ou grasses à la rupture était un mal, le fait de jeûner avec une contre-indication d’un spécialiste en est aussi un. C’est pourquoi les malades doivent différer le jeûne pour certains et le compenser pour d’autres. Ceux dont la maladie est contingente et passagère remettent le jeûne à plus tard à la guérison. Ceux dont la maladie est chronique ou peut s’aggraver ou se déclencher du fait du jeûne, doivent le compenser par la prise en charge alimentaire d’un indigent pour chaque jour de jeûne non jeûné. 

A ces personnes malades, le coran a ajouté « ceux qui le supportent le difficilement ; et par là, les commentateurs ont vu les vieillards et les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

Pour les vieillards très avancés en âge, c’est la compensation la règle ; évidemment quand ils en ont les moyens ou quand ils ont des enfants qui paient pour eux. Dans le cas contraire ils en sont totalement dispensés et doivent même recevoir du soutien alimentaire.  Mais il est bon d’y inclure cette année une catégorie de personnes âgées qui avaient l’habitude de jeûner les années passées mais qui doivent différer le jeûne cette année du fait de la chaleur.  Il se peut que l’idée leur déplaise mais c’est aux proches qu’il appartient de les convaincre du bien-fondé de la chose.  Il est vrai que le terme de la vie appartient à Dieu mais il est aussi c’est vrai que les chiffres sur les décès de personnes âgées pendant la chaleur sont réels.

Pour les femmes enceintes ou celles qui allaitent, les règles sont aussi semblables. Généralement, les textes disent « quand elle craint pour elle-même, ou quand elle craint pour son enfant, ou quand elle craint pour elle-même et son enfant », mais la plupart des femmes dans cette situation considèrent plutôt le premier aspect : «  quand elle craint pour elle-même » ; alors dès lors qu’elle supporte la faim et la soif, elle ne calcule plus les effets de ma privation sur l’enfant qu’elle allaite ou le fœtus qu’elle porte ; Et pourtant ! c’est pourquoi la vigilance doit être extrême car elles sont responsables de vies humaines.

Terminons par les conseils pratiques qui peuvent servir à tous :

Face à cette vague de chaleur, voici quelques conseils, ou du moins quelques rappels pour passer au mieux les jours de jeûne  :

-S’hydrater un maximum

C’est bien évidemment la première règle à suivre : boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et ce, de manière progressive, entre le maghrib, jusqu’au repas du matin, le souhour. Si vous n’éprouvez pas de soif la nuit, vous pouvez prendre des petites gorgées régulièrement, la bouteille toujours à portée de main. Pensez également aux eaux aromatisées, aux infusions, ou encore une bonne citronnade maison, qui allient plaisir et hydratation. Autres astuces pour s’hydrater : les soupes froides (ou chaudes), les jus de légumes, les compotes de fruits.

Attention aux sodas et boissons trop sucrées, mais aussi au café et au thé, des boissons diurétiques, et donc pas du tout adaptées pour le jeûne et encore moins en cet épisode caniculaire.

-Une alimentation fraîche et équilibrée

Pour assurer votre hydratation, une alimentation fraîche et équilibrée est à privilégier. Certains aliments sont très riches en eau comme les concombres, les salades, les tomates, les carottes, les courgettes, mais aussi les fruits.. Les légumes crus et les fruits frais sont d’excellents alliés santé, pour faire le plein de minéraux, de vitamines, d’antioxydants et de fibres, indispensables pour une alimentation saine.

Ne laissez pas de place aux plats trop gras, difficiles à digérer et aux aliments trop sucrés. Privilégiez à l’inverse les salades (crudités, riz, pommes de terre, boulghour, poivrons, etc).

– organisez-vous

Pensez aussi à vous rafraîchir en multipliant les douches, privilégiez les habits en coton, amples, et aérés. Enfin, évitez les activités sportives intensives, les sorties inutiles, et surtout aux heures de fortes chaleurs, généralement entre 11H et 16H. Pour les personnes fragiles, les plus à risque pour jeûner (femmes enceintes, allaitantes, personnes diabétiques, ou malades), il faut consulter l’avis d’un médecin, car « Allah veut pour nous la facilité, et ne veut pas la difficulté (Sourate 2 : verset 185), et « Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité » (Sourate 2 : verset 286).

Inspiré par AJIB.fr

Bonne suite de ramadan

____________________________________________________________________

Participez à Ramadan avec les Démunis ave le Centre Culturel Islamique du Burkina et Imam ILBOUDO en envoyant vos contribuant aux numéros suivants : Orangemoney 76926217 et MOBICASH 72959511

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre