Affaire Dabo Boukary : « Me Bénéwendé n’est pas le seul avocat » (Ismaël Traoré)

316 0

En vue de préparer la commémoration du 20ème anniversaire de l’assassinat de Dabo Boukary, le président de l’Union Générale des Étudiants Burkinabè (UGEB) a animé une conférence de presse ce mercredi 15 mai 2019 à Ouagadougou.

« La commémoration de cet anniversaire se tiendra dans un contexte national marqué par la faillite totale du pouvoir MPP », a indiqué le président de l’UGEB, Ismaël Traoré. 20 ans après l’assassinat de Dabo Boukary, la lutte ne faiblit pas. Même si Ismaël Traoré et ses camarades « se réjouissent » de quelques avancées au niveau de l’affaire, la volonté de voir les commanditaires et exécutants punis à la hauteur de leur forfait persiste toujours.

Une lutte que le président de l’UGEB n’hésite pas à nationaliser. « L’affaire Dabo Boukary n’est plus seulement une affaire d’étudiants mais de l’ensemble de notre peuple », a-t-il lancé. Et comme argumentation, Ismaël Traoré explique que le collectif des organisations démocratiques de masse et partis politiques (CODMPP) et la coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) ont conjointement inséré ladite affaire dans leur plateforme revendicative.

Pour ce 20ème anniversaire, le thème retenu pour la commémoration est : « 29 ans après, poursuivons la lutte pour la vérité et la justice pour Dabo Boukary et pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’études ». Un thème qui va en droite ligne avec les réalités de la vie estudiantine. « Au niveau de nos universités publiques, la crise a atteint un niveau jamais égalé avec l’application désastreuse du système LMD », a expliqué Ismaël Traoré.

« Nous pensons que le fait que Me Bénéwendé Stanislas Sankara soit de la mouvance ne nous inquiète pas. En tant qu’organisation combative d’étudiants, nous sommes sur le terrain et nous nous battons pour la vérité et la justice pour Dabo Boukary. Me Bénéwendé n’est pas le seul avocat et du reste, nous n’avons pas encore appris qu’il a pris position contre ce dossier » (Ismaël Traoré)

Pour la commémoration de 2019, un bon nombre d’activités sont prévues. Il y a des assemblées générales, des conférences et des meetings et une conférence publique sur le sacrifice. Elles vont se tenir du 18 au 20 mai 2019.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre