Affaires : Une étude révèle que l’insécurité constitue 23% de source d’inquiétude des chefs d’entreprises africains

465 0

Selon un sondage publié le 9 mai  2019 par le cabinet d’intelligence économique et de conseil, Oxford Business Group (OBG), 72 % des dirigeants d’entreprise africains sont convaincus que la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) va avoir un impact positif sur le commerce intra-régional, nous rapporte agence Ecofin.

Intitulé « Business Barometer 2019 : Africa CEO survey », le sondage du cabinet Oxford Business Group (OBG) a révélé que 84 % des dirigeants d’entreprise africains ont déclaré avoir des attentes élevées concernant l’environnement local des affaires pour l’année à venir.

L’étude a par ailleurs fait ressortir que 38 % des chefs d’entreprises sondés pensent que le facteur le plus susceptible d’impacter leur économie serait une hausse des prix du pétrole. Egalement, l’instabilité politique ou sécuritaire dans les pays voisins a été citée comme source d’inquiétude par 23 % des chefs d’entreprise interrogés.

Sur un autre plan, plus d’un tiers (36 %) des dirigeants d’entreprises interrogés sur la compétence dont leur pays a le plus besoin ont évoqué la compétence de leadership, tandis que la recherche, le développement et l’ingénierie ont été citées par 14 % des sondés.

Dans le cadre de ce sondage, Oxford Business Group a posé une série de questions à 787 hauts dirigeants d’entreprise originaires de huit pays africains. Il s’agit du Maroc, du Nigeria, de l’Egypte, de la Côte d’Ivoire, du Kenya, du Ghana, de l’Algérie et du Djibouti.

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre