Assassinat du père Fernando : Le présumé assassin  détenait trois poignards

553 0

Le présumé assassin du père Fernando tenait par devers lui, trois poignards qu’il  a utilisés pour ôter la vie du religieux salésien en service  au Centre Don Bosco de Bobo-Dioulasso. Un deuxième prêtre également visé par le fou furieux  est actuellement en soin.

Tout est parti d’un licenciement à l’encontre du présumé assassin. Alors  employé du Centre Don Bosco, monsieur Hamadou Toé qui assurait les services de cuisinier, a eu  prolongé ses congés sans la permission de la hiérarchie.

A son retour, le grand aumônier (d’origine espagnole) qui n’a pas apprécié cette faute professionnelle le remercia tout simplement.

Le vendredi 17 mai 2019, l’ex-cuisinier reviendra clandestinement pour se venger. Pour exécuter sa sale besogne, il s’est muni de trois couteaux pour cruellement poignarder « l’homme de Dieu ».

Le corps médical qui a constaté l’assassinat a retrouvé une victime « cruellement égorgée et éventrée ».  

Egalement visé, le Directeur en charges des études du Centre (de nationalité togolaise) qui a eu plus de chance, s’en est sorti avec des blessures. Il est actuellement en soins et sa vie serait hors de danger.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre