Déclassement de la forêt de Kua : « Il n’y a aucune raison valable » (Youssiffo Ouédraogo)

200 0

Le déclassement de la forêt de Kua fait couler beaucoup d’encre. En réponse aux propos tenus par le Premier ministre Christophe Dabiré devant la représentation nationale, le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’environnement, du tourisme et de l’hôtellerie (SYNTETH), Youssiffo Ouédraogo s’est confié à Burkina24.

Classée depuis 1936, une partie de la forêt de Kua est sur le point d’être déclassée. La cause, un projet de construction d’un Hospital financé par la République populaire de chine. Seulement, ledit projet ne passe toujours pas chez les techniciens et spécialistes environnementaux. « La forêt de Kua est une forêt péri-urbaine. En plus de ça, il faut dire qu’elle habite des sources d’eaux. C’est également une zone de protection de la biodiversité avec plus d’une centaine d’espèces végétales et une zone cultuelle » a soulevé Youssiffo Ouédraogo.

Le déclassement de la forêt pour des raisons de construction d’un centre hospitalier universitaire est, de l’avis du SG du SNATETH, un « faux prétexte ». Les véritables raisons sont alors à chercher ailleurs. « Il n’y a aucune raison valable pour déclasser la forêt de Kua. Ou bien les Chinois veulent venir polluer notre eau pour venir nous vendre de l’eau après ? », s’est interrogé Youssiffo Ouédraogo.

Déplacer les arbres et les replanter

Et sur la possibilité de déplacer les arbres pour les « replanter » sur un nouveau site, le SG ne réfute pas la faisabilité d’un tel acte mais pose des problèmes qui pourraient rendre la tâche compliquée. « Au Burkina en tout cas, nous ne l’avons jamais essayé.  Mais dans d’autres pays, ça s’est déjà passé. Généralement ce sont des espèces élevées qui sont adaptées à différents types de sols. Est-ce que vous êtes sûr que si vous enlevez un arbre dans la forêt classée de Kua, le milieu qui va le recevoir va remplir les mêmes conditions que celles de la forêt classée de Kua? », a-t-il demandé.

En rapport avec les conséquences d’un tel acte, Youssiffo Ouédraogo affirme que « ça va constituer un précédent. Il est évident que ça ne va pas s’arrêter à la forêt classée de Kua ». Et même si cette construction venait à être effective, des problèmes de pollution seront observés. Avec les composants indispensables que doit comporter l’infrastructure comme l’incinérateur, la déchetterie et la station de traitement, « les sources d’eaux seront inéluctablement polluées ».

Le syndicat, par la voix de son SG, affirme maintenir la pression et la lutte pour « éviter » que la forêt de Kua soit déclassée.

Basile SAMA

Burkina 24

Il y a 1 commentaire

  1. Après les negociations, Seule la resistance paye. Commencer a mobiliser ‘e peuple pour la défense de leur vie.
    Comme vous l’avez bien analysé, les chinois prevoient de rejeter les déchets dans le fleuve. La nappe fréatique va etre polluée. Lhopital des chinois ne vous soignera pas gratuitement.
    N’acceptons jamais cela..
    Bobolais levez vous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre