Côte d’Ivoire : 10 morts à Béoumi

705 0

 Le bilan des derniers affrontements intercommunautaires dans la ville de Béoumi, près de Bouaké dans le Centre du pays, s’est alourdi : 10 morts et 84 blessés.

La tension encore palpable à Béoumi (Centre de la Côte d’Ivoire) est partie d’une altercation entre un conducteur de « moto-taxi », d’ethnie Baoulé et un chauffeur de véhicule de transport en commun, issu de la communauté Malinké.

Le premier protagoniste a été admis en urgence à l’hôpital de la ville. Après quoi,  la folle rumeur de son décès s’est répandue à travers la cité déjà chauffée à blanc depuis octobre 2018, date des dernières élections locales ivoiriennes. Au cours de cette échéance, des affrontements avaient été remarqués dans cette ville tenue par les Baoulé, traditionnellement acquis au PDCI d’Henri Konan Bédié et les Malinké réputés proches du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) d’Alassane Ouattara.

Béoumi montre l’allure d’une ville sinistrée avec ses commerces, voitures, bureaux  carbonisés. Un important renfort de policiers et de gendarmes venus de Bouaké, Yamoussoukro et d’Abidjan a été déployé dans la ville et ses villages environnants pour éviter un regain de violence.

En Côte d’Ivoire, les tensions intercommunautaires sont récurrentes et aucune région n’en est épargnée. En sept ans, ce sont au total, vingt-sept attaques de locaux de préfectures et de sous-préfectures qui ont été répertoriées en marge  d’émeutes.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre