Les méditations du pénitent │ Pour une évaluation à mi-parcours

172 0

Ceci est une chronique de l’imam Halidou Ilboudo à l’occasion du mois de Ramadan

Le temps file, coule ; déjà deux semaines écoulées ! Maintenant tout le monde a pris le tempo, malgré la chaleur. Et bientôt la fatigue va s’installer avec la dernière décade et ses veillées de prières. L’ambiance est «  ramadanesque » dans tout le pays ; rupture par-là, donations par-ci. Mais l’ambiance est aussi polémique : Kua par-ci, Ndofou par là, et surtout CNSE et remise à plat. Nous ne pouvons pas échapper à notre condition de citoyen burkinabé encore à celle humaine. Jeûneur ou pas, on est tous embarqués, comme dirait l’autre.

Alors, après deux semaines quel bilan fait-on de notre cheminement ? le jeûne accomplit-il en nous son rôle de bouclier ?  Oui ! le messager a dit : « le jeûne est un bouclier » ; voulant dire qu’il nous protège des mauvaises actions et de l’enfer tel le bouclier au combat. Après deux semaines, sommes-nous capables de résister à la tentation subie par nos membres ? quel est l’état de mes sens après deux semaines d’entrainement ? quel est le degré de maîtrise de mon regard ? de ma langue ? de mon ouïe ? suis-je capable de détourner mon regard de l’indécent, de retenir ma langue de l’obscénité, de fermer mon oreille à la futilité ? puis-je me retenir de prendre par mes mains ce qui ne me revient pas de droit et d’aller par mes pieds aux endroits non indiqués ?

Après quinze jours de jeûne ai-je senti le temps filer ? suis-je conscient que c’est ainsi que le passage des ans nous conduisent aux jours derniers ?

Après deux semaines, quel est l’état de foi ? ma foi a-t-elle augmenté ? en quoi sais-je cela ? ma relation avec Dieu s’est-elle améliorée ? et celle avec mes frères en humanité ? les musulmans, les non-musulmans ?

En deux semaines de jeûne, ma compréhension de la foi, de la prière, de la religion a-t-elle évolué ? suis-je toujours collé au « comment des choses » ? est –ce que je m’intéresse aussi au « pourquoi », au sens, aux finalités ? à l’essence ? à l’essentiel ? à la priorité ?

Est-ce que le jeûne, en plus de parler à mes membres et à mes sens, a parlé à mon cœur et à mon esprit ?

Qu’est-ce que j’ai ressenti ?

Qu’est ce j’ai vécu ?

Qu’est-ce que j’ai partagé ?

Qu’est ce j’ai déjà gagné et où je n’ai pas réussi d’abord.

Suis-je sur le chemin de la piété ? puisque c’est pour cela que je jeûne.

A mi-chemin, l’évaluation est nécessaire et indispensable. Non seulement pour mesurer la distance à parcourir mais surtout pour estimer les provisions de route et le reste du trajet.

Pour purifier surtout son intention et la recadrer afin que Dieu soit le but ultime de toutes nos actions.

Bonne suite de ramadan

___________________________________________________________

Participez à Ramadan avec les Démunis ave le Centre Culturel Islamique du Burkina et Imam ILBOUDO en envoyant vos contribuant aux numéros suivants : Orangemoney 76926217 et MOBICASH 72959511

Participez à Ramadan avec les Démunis ave le Centre Culturel Islamique du Burkina et Imam ILBOUDO en envoyant vos contribuant aux numéros suivants : Orangemoney 76926217 et MOBICASH 72959511

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre