Education : De la lecture et de l’écriture pour rehausser le niveau des élèves

381 0

Le jury du concours  de lecture et d’écriture organisé par la mairie de Ouagadougou en partenariat avec l’agence française de développement (AFD) a livré ses résultats ce mercredi 22 mai 2019. L’initiative rentre dans le cadre du renforcement de compétences des enfants en lecture et en écriture grâce à des pratiques pédagogiques innovantes au Burkina Faso.

Ce mercredi 22 mai 2019 a eu lieu la cérémonie de clôture du concours de lecture et d’écriture. La compétition a débuté en mars 2015 et a pris fin en juin 2018. Ce concours a regroupé 12 arrondissements de Ouagadougou et avait au départ 72 élèves au total.

Selon le parrain, Thierry Milogo, directeur de la librairie Mercury, « la lecture et l’écriture restent le tuteur de notre résilience». Pour cet amoureux de littérature, une telle initiative est à accompagner car dit-il, pour qu’il y ait un développement il faut l’éducation qui prenne en compte lecture et écriture.

Martine Kaboré, 4ème adjointe au maire, a représenté la commune à la cérémonie de remises des prix. Elle a souhaité que les éditions à venir, il y ait plus de lauréats que cette année. Pour elle, cette organisation a été bénéfique pour ces enfants parce qu’ils ont appris quelque chose. « Il y a eu des abonnements pour les lectures, je pense que cela ne doit pas s’arrêter-là », a-t-elle formulé.

La lauréate en lecture, Yaméogo Vanessa, dit se réjouir car elle ne s’attendait pas à ce prix. « J’ai lu beaucoup les textes et j’ai respecté les ponctuations, l’intonation », a-t-elle fait savoir. En lisant le texte sur « la voleuse de souris », elle a confié avoir appris que « voler n’est pas une bonne chose ». De l’avis du parrain, « ces éléments peuvent concourir à former non seulement les élites de demain mais aussi à ramener des messages de paix, de tolérance et du vivre ensemble ».

Les six lauréates sont reparties chacune avec un abonnement d’un an à la bibliothèque de la médiathèque municipale de Ouagadougou, des dictionnaires et des offres de formation en informatique. En plus des lauréats,  tous les participants ont reçu cinq cahiers de 100 pages chacun.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre