L’ONU rend hommage à cinq Casques bleus du Burkina

1332 0

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera commémorée au siège des Nations Unies, à New-York, le 24 mai 2019. A cette occasion, 111 personnes décédées au service de la paix dont cinq du Burkina Faso recevront à titre posthume la Médaille Dag Hammarskjöld.

La Journée internationale des Casques bleus sera commémorée au Siège des Nations Unies à New York, le vendredi 24 mai 2019 autour du thème « Protéger les civils, protéger la paix », apprend-on d’un communiqué de l’organisation onusienne en chef. Au cours de cette cérémonie, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, déposera une gerbe de fleurs en hommage à tous les soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis 1948.

Il présidera également la cérémonie de remise de la Médaille Dag Hammarskjöld à 119 soldats, policiers et civils morts dans les opérations de maintien de la paix, en 2018 et en 2019. Cinq membres des opérations de maintien de la paix du Burkina Faso figurent parmi les 119 Casques bleus qui recevront à titre posthume la médaille Dag Hammarskjöld. 

Il s’agit du Sergent Noyam Jaques Kafando, du Caporal Ibrahim Yaméogo, du Soldat Pouobépéor Somé, du Sergent-Chef Issa Yoni, et du Soldat Ouétia Delphin Limon. Les cinq militaires burkinabè ont perdu la vie en servant dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

« Nous exprimons notre plus profonde gratitude aux plus de 100.000 membres du personnel de maintien de la paix, civils, policiers et militaires, déployés aujourd’hui de par le monde, ainsi qu’aux pays qui fournissent ces femmes et hommes courageux et dévoués », a déclaré António Guterres dans un message publié à l’occasion de cette Journée internationale des Casques bleus.

Il faut noter que le Burkina Faso est le 14e plus gros contributeur de personnel en uniforme servant au sein des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Le « pays des Hommes intègres » déploie actuellement près de 2.100 militaires et policiers dans sept missions de maintien de la paix ayant pour mandat de protéger les civils en Abiye, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Haïti, au Mali, au Soudan et au Sud-Soudan.

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre