JCI : Le renforcement du leadership au menu d’une session de formation

325 0

La Jeune Chambre Internationale Universitaire Ouaga Soleil (JCI U OS) tient du 24 au 25 mai 2019 à Ouagadougou une session de formation au profit des étudiants. Placée sous le thème « renforçons notre leadership », cette session de formation dénommée « Académie de formation et de leadership » a pour objectif de doter des étudiants d’outils faisant d’eux des leaders avertis et prêts à opérer des changements positifs.

La Jeune Chambre Internationale Universitaire Ouaga Soleil (JCI U OS) est une communauté universitaire de jeunes citoyens actifs de 18 à 30 ans ayant pour valeurs communes, l’esprit d’entreprise, la fraternité, la justice sociale et économique, le service à l’humanité, la paix mondiale, la citoyenneté active. Elle offre des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs. C’est dans l’optique donc de renforcer le leadership de ses membres qu’elle a organisé cette session de formation

« Nous avons voulu renforcer le leadership de nos membres à travers une formation que nous avons appelée académie de formation et de leadership », a précisé Kassoum Kafando, président exécutif de la JCI U OS. Cette formation contient trois modules, notamment la découverte de soi,  l’art de parler de soi, leadership transformationnel ou entrepreneurial.

« L’un des leaderships que nous voulons promouvoir aujourd’hui, c’est le leadership transformationnel qui permet à une personne de motiver toute une équipe en lui donnant une vision, en signant des missions », a-t-il expliqué.

Le troisième module, selon Kassoum Kafando, parle de la délégation de pouvoir. « Tout leader, tout responsable d’une structure ne peut pas tout faire en même temps. Il arrive souvent qu’il soit absent et de ce fait, il doit déléguer une personne de ses pouvoirs et de ses responsabilités afin que celle-là puisse mieux l’assumer et atteindre l’objectif qu’ils se sont donnés au départ », a dit le président exécutif.

Par ailleurs, le formateur, Philippe Diendéré a affirmé que « dans le contexte mondial, l’une des difficultés que certaines personnes ont, c’est de parler d’elle-même pour pouvoir décrocher un boulot, engager une conversation avec un certain nombre de personnes et même pour pouvoir bien se sentir dans la communauté ».

Cette activité, selon lui, « permettra de faire un impact en prenant bien la parole, en parlant d’elle-même, pas en se vantant mais en présentant tout le potentiel qu’elles ont à l’intérieur ». Il a poursuivi en formulant le souhait qu’à la sortie de cette formation, les participants puissent être capables de se présenter de façon agréable, attractive, de façon à pouvoir convaincre les autres personnes.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre