SYNACSAB : « La grève se poursuivra sous d’autres formes » (Bidiga Adama)

552 0

Depuis le mercredi 22 mai 2019, le syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et des adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) observe un arrêt de travail. Le syndicat entend protester contre la lenteur dans la prise en compte de ses préoccupations qui sont sur la table du gouvernement depuis 2017.

Après 72 heures d’arrêt de travail du Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et des adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB), il est l’heure de faire le bilan.

Dans l’ensemble, selon le Secrétaire général du SYNACSAB, Bidiga Adama, « la grève a été bien suivie». « Durant les trois jours, la mobilisation a été forte », a-t-il fait savoir. En effet, au niveau du gouvernorat, le constat est que presque tous les bureaux étaient fermés.

Ce qui est déplorable, a regretté le SG, « nous n’avions pas été contactés » durant ces trois jours.  Certes, « après le dépôt du préavis, nous avions été reçus par le ministre qui encore joué au dilatoire », a-t-il précisé. Et c’est pour cela « qu’on a estimé qu’il fallait poursuivre le grève », a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs laissé attendre que, «si à l’issue de ces trois jours de grève, rien n’est fait, nous allons passer à la vitesse supérieure ». Et dans les jours à venir, selon toujours Bidiga Adama, « il y aura la suspension jusqu’à nouvel ordre du traitement d’un certain nombre de dossiers et d’activités ».

Aussi poursuit-il, « le syndicat ne compte pas s’arrêter tant qu’il n’aura pas obtenu gain de cause ». A partir du lundi 27 mai, les agents seront dans les bureaux mais, « la grève se poursuivra sous d’autres formes », a-t-il conclu.

En rappel, le SYNACSAB veut à travers cette grève obtenir la prise en compte de sa plateforme revendicative adoptée depuis le 14 octobre 2017, à la Bourse de travail de Ouagadougou dont la satisfaction permettra de juguler les problèmes liés à l’autorité de l’Etat, à la mal gouvernance et d’asseoir une administration territoriale forte et efficace.

Amsétou OUEDRAOGO (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre