Education : « Les droits de l’enfant ont avalé les obligations des parents » (Sœur Noélie Ouédraogo)

363 0

Le lycée privé Pierre Joseph de la Clorivière a refermé ses portes pour l’année scolaire 2018-2019 ce samedi 25 mai 2019. Après 9 mois d’études, les élèves retournent chez leurs parents pour les trois prochains mois. Une clôture de l’année académique actée par une célébration eucharistique en présence des parents d’élèves.

« Pour bâtir une société qui évolue et qui prospère, l’investissement en l’enfant s’impose. D’où la nécessité de travailler en symbiose pour relever le défi de l’éducation », a indiqué la sœur directrice du lycée privé Pierre Joseph de la Clorivière, Sœur Noélie Ouédraogo lors de son discours de clôture de l’année scolaire 2018-2019. Une année scolaire qui a produit de « très bon rendements » de l’avis de la sœur directrice.

Et pour le dernier jour des élèves au seins de l’internant, l’occasion a été donné aux responsables du lycée de rappeler les défis qui restent à relever pour un rayonnement de l’éducation au Burkina Faso. « Quand vous confiez vos enfants à une institution, faites confiance et déléguez votre responsabilité parentale et dormez tranquilles. Aujourd’hui, l’individualisme et l’égoïsme ont envahi nos cœurs. Les droits de l’enfant ont avalé les obligations des parents. Et c’est l’épée de Damoclès sur nos têtes », a souligné la sœur directrice.

La plus ordonnée des filles recevant son prix des mains du prêtre célébrant

Une réflexion que partage, l’association des parents d’élèves qui par la voix de son président Amadou Drabo a invité les parents à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants tout en cultivant le respect de l’autorité des enseignants.  « Nous parents, avons souhaité que ce lycée soit un cadre d’excellence, d’éducation et de socialisation de nos enfants », a-t-il ajouté.

Le lycée privé Pierre Joseph de Clorivière en fête

Ce samedi, dernier jour à l’internat, n’a pas seulement été un jour des bilans et des appels.

Il a aussi abrité la célébration eucharistique qui a vu une cinquantaine d’enfants bénéficier des différents sacrements de l’église catholique.

Une remise de cadeaux aux meilleurs élèves a été également un clou de cette cérémonie.

Des cadeaux pour les élèves qui se sont non seulement illustrés par leurs rendements scolaires, mais aussi par leurs comportements citoyens.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre