Les méditations du pénitent │   Pourquoi Dieu nous a créés ?

510 0

Ceci est une chronique animée par l’imam Halidou Ilboudo à l’occasion du mois de Ramadan.

« Je n’ai créé  les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent. » (Coran,51, 56). A lire ce verset on répond allègrement que le but de la création est l’adoration de Dieu ; et ça sonne comme si l’adoration des hommes et des djinns était nécessaire, voire indispensable à Dieu. Or donc, Allah est absolu, mieux il est la cause suprême de tout mouvement. Tout a besoin de lui et lui n’a besoin de personne. Ainsi donc si tous les hommes et les djinns se mettaient à adorer Dieu comme un seul homme, cela n’augmenterait rien à la divinité de Dieu. De même, il n’en serait rien s’ils se mettaient aussi ensemble à le renier. Certes  Dieu nous a créés pour qu’on l’adore mais tout simplement parce que l’adoration nous est profitable. Nous avons besoin de l’adoration pour être et vivre, heureux ici-bas et dans l’au-delà.

Par contre nous avons été créés pour mettre sur terre le plan de Dieu, lequel n’est possible que par les vertus que l’adoration nous confère. Le coran proclame : « et quand ton seigneur confia aux anges ; je vais établir sur la terre un vicaire (kalife)…. » (Sourate II, verset 30). Le calife est le gérant, celui à qui le pouvoir de gouverner d’autres personnes, de gérer des biens, d’en prendre soin et de rendre compte a été conféré. Le calife est aussi le représentant ou le successeur ; donc voilà la véritable fonction de l’homme sur la terre et ce, pour quoi il a été créé : manifester les attributs d’Allah sur la terre ; attribut de gestion ; de bonté, de miséricorde, etc.  Autrement traduit dans les livres anciens par « à l’image de dieu. »  De même que Dieu est maitre des cieux et de la terre, l’homme est responsable de la terre et il est appelé à en prendre soin et à travailler à la préserver et non la détruire. Toutes choses qui ne sont possibles qu’avec l’éducation divine, d’où la prescription des actes d’adoration. Ainsi donc la prière, le jeûne, l’invocation, l’aumône, les pèlerinages, la médiation ont pour but de nous former à notre rôle de représentant de Dieu sur terre. Et ce rôle c’est simplement être encore plus humain, plus humaniste. Eh oui ! c’est simplement désarmant mais c’est ainsi :

-la profession de foi nous ramène à la source de toute chose qui est Dieu

-la prière nous éduque au bon caractère : « récite ce qui t’est révélé du livre et accomplis la prière. En vérité, la prière éloigne des turpitudes et du blâmable.  .. »(sourate 29 verste 45). Et le prophète nous informe que celui dont la prière ne l’empêche pas de faire le mal n’est pas agréé. On ne prie pas pour faire plaisir à Dieu mais pour recevoir sa réforme.

– la zakat nous donne le sens du partage et lutte contre l’avarice et l’égoïsme.

-le jeûne nous apprend à prendre contrôle de nous-mêmes et à vaincre nos passions et pulsions

– le pèlerinage nous met en contact avec toutes les races humaines de la terre et nous enseigne ainsi l’unité de notre origine.

Vus cet angle, les actes d’adoration devraient être vécus avec plus de médiation pour être bénéfiques. Ils ne devraient pas être accomplis juste par devoir pour échapper au châtiment divin mais plutôt pour communier avec les humains ; c’est encore le message sempiternel de l’islam : être avec Dieu, vivre avec les hommes.


Participez à Ramadan avec les Démunis ave le Centre Culturel Islamique du Burkina et Imam ILBOUDO en envoyant vos contribuant aux numéros suivants : Orangemoney 76926217 et MOBICASH 72959511

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre