Fête des mères à Bobo-Dioulasso : L’Association « Diva Club » console des veuves

A l’occasion de la fête des mères, l’Association Diva Club  apporte du baume au cœur des veuves de Bobo-Dioulasso. Au total, une cinquantaine de femmes vivant en situation difficile ont à leur grand bonheur, bénéficié de vivres le dimanche 26 mai 2019. L’association envisage mieux faire avec l’accompagnement de bonnes volontés.         

30 sacs de riz de 25 kilogrammes, 25 sacs de pâtes alimentaires de 10 kilogrammes, 3 cartons de sucre de 25 kilogrammes, c’est le lot de vivres remis par l’Association  Diva Club à une cinquantaine de veuves de la ville de Bobo-Dioulasso. A travers ce don d’une valeur de 500 000 francs CFA, le club selon sa présidente Abata Youssoufa Sidibé veut apporter un réconfort à ces femmes. Conscientes des difficultés que rencontrent « ces mamans  dont l’espoir ne reposent que sur elles-mêmes », c’est en bonnes filles que les Divas se sont senties interpellées à l’occasion de la fête des mères.

« Nous sommes comblées »                               

Un don qui vient à point nommé. « Nous sommes comblées », affirme la représentante des bénéficiaires Mariam Traoré qui confesse que les difficultés rencontrées par les veuves vont au-delà de l’imagination.

Cette œuvre caritative, qui  était initialement prévue à l’occasion de la Journée internationale de la femme, est surtout une invite à l’entraide sociale. Car, « le contraire de la pauvreté n’est pas la richesse, mais plutôt le partage », rappelle Dame Youssoufa.

Apres les orphelins, les veuves               

En une dizaine d’années d’existence, Diva Club a plusieurs fois laissé parler son cœur. De la distribution de savon au don de vêtements en passant par les remises de vivres aux personnes nécessiteuses, l’association au nom évocateur s’engage pour la cause des laissés pour compte. L’on se rappelle qu’en 2018, elles ont apporté un soutien aux orphelins du centre Den Kanou de Bobo-Dioulasso.

Les Divas ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. En termes de perspectives, le club a en projet, la création d’un fonds de participation à la scolarisation des orphelins et à l’accompagnement des activités génératrices de revenus pour les femmes. D’où cet appel lancé aux bonnes volontés : « 90% du budget de nos œuvres caritatives sont financés sur fonds propres. Avec l’accompagnement des bonnes volontés, nous pourront mieux aider les personnes démunies », conclut la présidente du club.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page