Corruption : Un compte de Sani Abacha découvert et saisi

252 0

Un compte appartenant à l’ancien dictateur nigérian  Sani Abacha a été découvert à Jersey, une île Anglo-Normande. Le montant découvert est estimé à plus de 267 millions de dollars et a été saisi. Les fonds ont été gelés par la Cour royale de l’île en 2014 et finalement reversés au Civil Asset Recovery Fund le 31 mai 2019 et seront répartis entre Jersey, les Etats-Unis et le Nigéria.

Le Civil Asset Recovery Fund de Jersey a produit un rapport dans lequel il est clairement indiqué que l’argent retrouvé sur ce compte bancaire est le fruit de la corruption organisée au Nigéria sous la présidence de Sani Abacha dans les années 1990.

Dans le mode opération, l’institution explique qu’une société écran appelée Doraville détenait ces fonds, gelés en 2014, mais désormais disponibles après une bataille juridique vieille de cinq ans. Même si l’on n’en sait pas davantage sur le mode de répartition des 267 millions de dollars l’on sait que cette importante manne financière sera distribuée entre Jersey, les États-Unis et le Nigeria.

Selon le service juridique de Jersey qui s’est gardé de commenter la décision de partage de ces fonds entre les trois pays, ce sujet s’il est abordé publiquement pourrait “nuire aux discussions en cours”. Le procureur général de Jersey, Robert McRae QC, a déclaré quant à lui que cette saisie “a démontré l’engagement de Jersey à s’attaquer au crime financier international et au blanchiment d’argent“.

Quelques années auparavant le ministère américain de la Justice avait confisqué des millions de dollars au Nigeria et condamné Sani Abacha et ses associés pour leur implication dans des opérations de blanchiment de fonds par l’intermédiaire du secteur bancaire américain.

L’argent n’est qu’une fraction des milliards de dollars qui auraient été volés et blanchis sous la présidence de M. Abacha.

En 2019, les autorités suisses ont restitué 300 millions de dollars au gouvernement nigérian, après qu’il eut été découvert qu’ils avaient été volés sur des fonds publics par le même Sani Abacha. Ce montant devrait être reversé à 300.000 ménages nigérians sur six ans.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre