Théâtre : « Où est Lokesse ? » 

332 0

Grâce Théâtre a procédé, le 6 juin 2019, à Ouagadougou, à la diffusion de la grande première du spectacle « Où est Lokesse ? », sous-entendu « Où est l’orchestre ? ». Il s’agit de la restitution d’une série de formations, financée par le Fonds du Développement Culturel et Touristique (FDCT). Cette pièce de théâtre qui met en scène 23 comédiens émergents et quatre (4) musiciens, dépeint les réalités des bars.

D’un ton menaçant deux clients entrent dans un compartiment et commencent par tempêter sur le gérant des lieux. Les serveuses font ensuite leur entrée et peu après l’orchestre musical s’installe. Les clients envahissent petit à petit l’espace et les commandes vont bon train. Nous sommes à l’intérieur d’un bistrot. Les uns étanchent leur soif et draguent les filles, les autres esquissent des pas de danse sous les vibrations live de l’orchestre. Ça, fume, ça boit, ça communique au téléphone, ça grogne, telle est l’ambiance constatée à vue d’œil.

En fait, il s’agit d’une sitcom de bistrot qui retrace les réalités dans les bars. Cette pièce vivante qui se déroule au milieu des spectateurs présents, est l’aboutissement d’une série de formations en théâtre en partage que le Fonds du Développement Culturel et Touristique (FDCT) a accordée à Grâce Théâtre. Elle a duré plus de quatre (4) mois avec au départ une trentaine d’apprenants. Ceux-ci ont eu droit à quatre (4) modules de formation, enseignés par  Alain Hema, Sidiki Yougbaré, Ildevert Meda et Ernest Minoungou.

« C’est durant la formation que nous avons apprécié le travail de tout un chacun d’où cette idée d’écrire cette pièce de théâtre afin de faire participer tout le monde », a indiqué le promoteur de Grâce Théâtre, Anatole Koama, par ailleurs auteur du texte « Où est Lokesse ? ».  

Le comédien et metteur en scène burkinabè, Ildevert Meda a confié les attentes dans ce projet. « Il faut dire que ces artistes que vous venez de voir ont commencé par une série de formations sur plusieurs mois. Courageusement, ils les ont suivies. Au bout de la formation, nous avons pensé dans l’esprit de forme-action, comme disent les anglais, le learning by doing. Nous avons pensé que c’était bon qu’ils s’essayent à leur texte à eux  », a expliqué le formateur.  

Cette pièce invite les apprenants à s’inscrire dans la formation action. L’idée étant de les former et de les amener à travailler. La pièce se poursuivra jusqu’au 16 juin prochain à Grâce Théâtre, sise à la Cité An III.

Saaga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre