Conduite d’engins miniers : Le ministre Oumarou Idani soulage 30 jeunes

246 0

Les capacités de 30 jeunes Burkinabè seront renforcées dans le domaine de la conduite d’engins lourds miniers et du BTP. L’initiative est du ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, en partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle d’Engins Miniers et Santé et Sécurité au Travail (CFPEM/SST).

La ville de Fada N’Gourma a accueilli, ce samedi 8 juin 2019, la cérémonie de lancement officiel de la formation de 30 jeunes en conduite d’engins lourds miniers et du BTP. Ce renforcement de capacités est financé par le Ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani.

Cette formation qui s’étend sur trois mois se tient dans la ville de Fada et est assurée par le Centre de formation professionnelle d’engins miniers et de santé sécurité au travail (CFPEM-SST).

Elle est offerte « entièrement » par le Ministre Oumarou Idani au profit des 30 jeunes identifiés de façon aléatoire. Le premier responsable du département en charge des mines avait pris cet engagement lors de la sortie officielle de la troisième promotion du CFPEM-SST en janvier dernier.

Au cours de la cérémonie de lancement de la formation ce 8 juin 2019, le ministre a encore pris un engagement. Il compte, en effet, accompagner les 30 bénéficiaires dans l’obtention de stages après cette formation de 90 jours qui sera non seulement théorique, mais aussi et surtout pratique.

Les fils et filles de Fada en particulier et de la Région de l’Est en général se bousculaient ce samedi à la Mairie de Fada pour être témoins de l’évènement. A écouter le Directeur de la Formation du CFPEM-SST, Ibrahim Ouédraogo, la structure créée en 2015 est un centre leader en matière d’apprentissage des métiers du secteur minier.

Le centre dont la devise est « Former pour mieux servir », fait-il savoir, est en partenariat avec plusieurs sociétés minières présentes au Burkina Faso. « L’objectif de cette formation est d’accompagner les jeunes en route pour le renforcement de leurs connaissances et de leurs compétences dans le secteur minier », a-t-il expliqué avant de décliner la vision du centre.

« L’objectif principal visé par le CFPEM-SST est de mettre à la disposition des entreprises minières et du BTP ainsi que des compagnies de transport et des sociétés de voyage, une main d’œuvre hautement qualifiée et responsable au regard des exigences du métier en vue d’accroitre la productivité de ces dernières », a indiqué Ibrahim Ouédraogo.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre