Les jumeaux Paré présentent les trophées obtenus en 20 ans de carrière

450 0

Les deux frères jumeaux Lassina et Losseni Paré ont présenté au public sportif les différents trophées acquis pendant leur carrière ce samedi 8 juin 2019 au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

Les Etalons U17 ne sont pas les premiers à rapporter une médaille d’or en Coupe d’Afrique. Mohamed Ouattara, vainqueur de la Ligue des champions avec le Wac de Casablanca n’est pas non plus le premier. Les frères Lassina et Losséni Paré ont, en effet, rapporté au Burkina Faso les premières médailles d’or en compétition africaine. C’était le 12 novembre 2015 au Caire en Égypte. Ce jour-là, les frères jumeaux Paré ont effectivement officié pendant la finale de la Ligue africaine des champions. A la fin, ils ont reçu des médailles d’or. L’organisation du jubilé de ces deux arbitres a ainsi permis ainsi de rétablir la vérité des faits.

« C’était la finale de la Champions League au Caire entre Al Ahly d’Egypte et l’Etoile sportive du Sahel de Sousse, se souvient Lassina Paré. Nous avons fait beaucoup de matchs dans les pays du Maghreb. Et, c’est un ami qui nous conduisait chaque fois qu’on se rendait en Tunisie qui nous a informés qu’on était retenu. Dieu merci, nous avons fait un match sans faute. Cela nous a valu deux ans après de faire la finale de la Super Coupe ».

Une finale de Ligue des champions à leur actif

C’est effectivement la première fois en football que des Burkinabè obtenaient une médaille d’or en coupe d’Afrique. En plus, ils remporteront d’ailleurs une deuxième médaille d’or en officiant la Super Coupe d’Afrique entre Al Ahly d’Egypte et l’Etoile sportive du Sahel, en février 2007. C’était à Addis Abeba (Éthiopie).

Sur leurs étagères, trônent une vingtaine de médailles, de trophées et d’attestations remportés sur plusieurs terrains de football.

Pour ce qui concerne son palmarès, Lassina Paré compte trois finales de Coupe du Faso (2002, 2006, 2007). De son côté, Losseni qui s’est reconverti plus tard en arbitre assistant a dirigé une finale de Coupe du Faso (2007). Les deux frères jumeaux comptent à leur actif également trois finales de la Coupe du Faso, une trentaine de matchs internationaux dont le premier entre le Burkina et le Mozambique le 4 janvier 1998 à Bobo-Dioulasso.

Respecter les lois du jeu

« Le métier d’arbitre nous a rapporté beaucoup de choses matériellement, financièrement. Mais surtout moralement et sur le plan relationnel. Aujourd’hui partout où nous rentrons, les portes nous sont grandes ouvertes. Quand nous rentrons dans certains services, nous sommes toujours bien accueillis », a résumé Losséni Paré. Pour lui, l’arbitrage est de l’art. Et pour cela, tout arbitre doit être prêt sur tous les plans.

C’est pourquoi, il ajoute : « Il faut être prêt matériellement, physiquement intellectuellement à respecter les lois du jeu et savoir les appliquer sur le terrain. Lorsqu’on respecte les lois du jeu et qu’on les applique sur le terrain, on est aidé par les bénédictions. On ne peut pas faire l’unanimité parce que c’est l’arbitrage ».

La présentation des trophées des frères Paré a eu lieu sur fond de témoignages de partenaires de terrain, de dirigeants, d’encadreurs et de promotionnaires de lycée. Ces célébrations continuent avec une cérémonie de diner-gala prévue dans la salle Mathias Sanou du Stade du 4-Août de Ouagadougou le dimanche 9 juin 2019. Bien avant, l’équipe des arbitres disputera un match amical contre celle des journalistes au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre