Burkina : Les avocats lèvent le mot d’ordre d’arrêt de travail

229 0

Ils s’étaient donné rendez-vous le 10 juin (2019) pour apprécier l’état des lieux et la meilleure conduite à tenir par rapport au mouvement d’humeur qu’ils avaient lancé depuis plus d’un mois. Au fil du temps, ils avaient réaménagé l’arrêt de travail en excluant leur participation, seulement, aux audiences pénales.

Ce lundi 10 juin 2019, selon une source judiciaire qui s’est confiée à Burkina 24, les avocats ont levé le mot d’ordre après une assemblée générale tenue ce jour même, “sans conditions”. Cette décision, à en croire la source, fait suite au constat selon lequel, les greffiers et les Gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) ont repris le travail.

Le lundi 27 mai 2019, les avocats avaient décidé de la suspension de leur participation aux audiences pénales pour « obliger l’Etat à faire fonctionner la chaîne pénale par tout moyen légal de son choix ».

Depuis le début du mouvement d’humeur des avocats, le procès du Coup d’Etat avait connu une suspension du fait de l’absence de ces derniers. Avec cette présente décision des avocats de reprendre leur participation aux audiences pénales, les audiences du Procès du putsch pourraient reprendre.

A noter que les avocats du Burkina Faso avaient décidé l’arrêt de travail pour protester contre le dysfonctionnement qu’ils ont constaté au sein du domaine judiciaire.  

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre