CEP 2019 :  Plus de 50 000 candidats à Ouagadougou

69 0

La session 2019 des examens du Certificat d’études primaires (CEP) a été officiellement lancée ce 11 juin 2019 à l’école primaire Paspanga C par le maire de la commune de Ouagadougou, Pierre Armand Béouindé.

Au total, 52 495 candidats, notamment 28 749 filles et 23 746 garçons, se sont lancés à la conquête du CEP 2019 à Ouagadougou. A l’école primaire Paspanga C, où le maire de la commune de Ouagadougou, Pierre Armand Béouindé,  s’est rendu, on dénombre 151 candidats dont 4 absents. Il a ainsi procédé à l’ouverture de l’enveloppe contenant la première épreuve. L’épreuve de rédaction au concours d’entrée en sixième est intitulée « tu as déjà fait une promenade. Raconte ».

Sur la question sécuritaire, le bourgmestre de la commune  se dit satisfait de savoir que « les examens de fin d’année se déroulent dans la quiétude. C’est vrai qu’avec les différents mouvements sociaux que notre pays a connus, l’Etat se posait la question si ces examens auront lieu ».

« Les examens de fin d’année se déroulent dans la quiétude »

Selon le maire Béouindé, c’est un message d’encouragement, de conseils, de quiétude qu’il formule à l’endroit des élèves compétiteurs. « Il y a 175 centres dans la commune de Ouagadougou, 57 jurys, 1073 classes, 1079 écoles présentant des candidats dont 52 495 élèves. Nous espérons que d’ici la semaine prochaine, nous allons avoir des résultats qui sont à la hauteur au moins des résultats de l’année dernière de la commune de Ouagadougou qui a connu un succès de plus de 80% », a-t-il indiqué.

La session démarre bien, dit Guira Joseph Désiré, le président du centre. Il est d’avis que c’est un sujet abordable, qui est à la portée des élèves. Le président fonde l’espoir que ces examens se poursuivront dans cette lancée pour le reste de la session. La composition durera 4 jours, deux jours pour les épreuves écrites et orales et deux jours pour celles sportives.

Le candidat Amir Kenzo Sankara est sa première fois de passer le concours d’entrée en sixième. « Je me sens bien, je suis prêt », dit-il. Amir Kenzo rassure ses parents de son succès à l’issue des épreuves. « Les parents, confie-t-il, seront fiers ».

Il faut rappeler que la délibération des résultats de cette session est prévue dans deux semaines.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre