Affaire charbon fin : Le CFOP réclame la tête du ministre des mines

331 0

Depuis décembre 2018, cette affaire défraie la chronique. La mine d’Essakane est accusée de fraude d’or par l’entremise de l’exploitation du Charbon fin. Le mardi 18 juin 2019, le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) par la voix de René Lompo a qualifié l’affaire de « vol étatique aggravé ».

Citant le Journal Le Reporter du 15 au 30 juin 2019 qui traitait de l’affaire du Charbon fin impliquant la société Iamgold Essakane SA qui aurait tenté « d’exporter frauduleusement de l’or et d’autres biens précieux estimés à plus 335 milliards de FCA », le CFOP s’est saisi de l’affaire en demandant « la démission » du ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani.

« Ce scandale montre que Monsieur Idani a gravement échoué dans sa mission. C’est pourquoi, sans tarder, il doit rendre sa démission et se mettre à la disposition de la justice », soutient René Lompo. Aussi, poursuit-il en s’interrogeant sur le « silence » du Président du Faso. « Le Chef de l’Etat est-il en train d’étouffer ce vaste complot contre la patrie ? ».

Selon le CFOP, « on ne peut tolérer qu’en ces heures sombres où le Burkina Faso a besoin de toutes ses ressources pour lutter contre ses ennemis et relever des défis majeurs, de hauts dignitaires du régime dealent bassement les biens de la Nation ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre