Appel d’offres ouvert pour le recrutement de consultant

140 0

Dans le cadre de la mise en œuvre de ses projets d’appui à la conservation du complexe écologique PONASI (Parc National de Pô-Ranch de Gibier de Nazinga-Forêt classée de la Sissili), l’Association Nature et Développement (NATUDEV) lance un appel d’offres ouvert pour le recrutement d’un bureau d’études qui sera chargé de la conduite d’un processus participatif d’élaboration d’un Plan d’aménagement et de gestion participatif (PAGEP) assorti d’une Notice d’impact environnemental et social (NIES) du corridor n°1 du complexe écologique PONASI.

Contexte

NATUDEV est une association de droit burkinabè qui s’est donnée pour mission de faire la promotion d’approches intégrant la conservation de la nature et le développement des populations locales. Au regard de son expérience dans la contribution à la protection des ressources naturelles en contexte d’aires protégées, NATUDEV bénéficie du partenariat de plusieurs institutions à savoir, l’UICN/PPI5 (France), l’ONG ULB-Coopération (Belgique), l’Université Joseph KI-ZERBO de Ouagadougou et l’Université Libre de Bruxelles pour l’amélioration des systèmes de gestion des AP du complexe écologique PONASI et le corridor n°1 situé en son sein.

Situé dans la province du Nahouri, le corridor n°1 est une forêt d’une superficie de 4500 ha faisant la jonction entre le Parc National de Pô dit Kaboré Tambi (PNKT) et la Forêt Classée et Ranch de gibier de Nazinga (FCRGN). Appelé aussi « couloir de migration des éléphants », c’est une aire de conservation de la faune s’étendant sur les territoires communaux de Guiaro et de Pô et entourée de huit villages.

Les ressources du corridor sont la faune (dont l’éléphant et les autres mammifères et oiseaux de la savane), les produits forestiers non ligneux, le pâturage, le bois, les plantes médicinales, les points d’eau.  Le site joue un rôle socio-économique important au niveau local, du fait de ses ressources. Il contribue énormément à la préservation de plusieurs espèces de faune, dont la survie nécessite des déplacements entre le PNKT et la FCRGN.

Les problèmes majeurs du site sont, en effet, l’agriculture extensive de rente avec usage abusif d’intrants chimiques, la pression pastorale, la coupe du bois de chauffe, le braconnage, la croissance démographique, la carbonisation et les activités d’exploitation et de prospection aurifère. Cette dégradation du couvert végétal et du potentiel faunique du corridor est amplifiée par la faible appropriation des objectifs de conservation du corridor par les populations limitrophes qui y voient surtout des privations de ressources et d’autorité sur une portion de leur territoire. Cela d’autant plus que la constitution du corridor n°1 est passée par la délocalisation de nombreuses populations locales installées ou exploitant autrefois la zone. De plus, le corridor ne dispose pas d’acte de reconnaissance juridique, ce qui constitue une contrainte pour les actions visant sa sécurisation et sa pérennisation.

Objectifs et résultats attendus de la prestation

L’objectif de la prestation est de renforcer à la fois la sécurisation du corridor n°1 et sa contribution au développement local durable.

Deux résultats attendus : un Plan d’aménagement et de gestion participatif du corridor n°1 et une Notice d’impact environnemental et social de la mise en œuvre dudit plan.

Conditions de soumission

  • Etre un bureau d’études burkinabè
  • Soumettre au plus tard le 05 juillet 2019 à 16h00 par e-mail ou sur clé USB une offre technique et financière conformément aux TDR.
  • La durée maximale de la prestation est de trois (3) mois.
  • Les bureaux d’études intéressés sont invités à entrer en contact avec l’Association NATUDEV pour retirer la version électronique les termes de référence (TDR).

Contacts 

Siège de NATUDEV à Ouagadougou (sur le boulevard Circulaire des Tansoaba non loin du SIAO à côté du Haut Conseil pour le Dialogue Social)

Tél : 63 03 91 91 / 70 18 07 91

Email : [email protected]

Ouagadougou, le 19/06/2019

                                                                             Le Président

  Alexis KABORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre