Burkina : Bertrand Traoré rend visite à des enfants retirés de la rue

333 0

L’international burkinabè Bertrand Traoré était ce vendredi 21 juin 2019 au Centre d’éducation et de formation professionnelle de Ouagadougou. Le Burkinabè, à travers sa fondation, est allé apporter du réconfort aux pensionnaires du centre retirés de la rue. Ils ont reçu du matériel de la part du frère d’Alain Traoré.

Actuellement en vacances au Burkina Faso, Bertrand Traoré s’adonne à des activités caritatives. En effet, le sociétaire de l’Olympique Lyonnais a apporté du matériel pour des enfants en difficulté. Ainsi, ce don est composé de jeux de maillots, 20 paires de chaussures, des produits pharmaceutiques. En plus, les enfants bénéficieront d’un an abonnement à toutes les chaînes sportives. Ils ont aussi reçu une enveloppe financière de 200 000 francs CFA pour accompagner la restauration.

« Quand on m’a parlé du centre qui vient en aide à ces enfants qui sont pour beaucoup des orphelins, moi-même je suis orphelin, et je me suis dit que je pouvais leur apporter quelque chose», a fait savoir Bertrand Traoré. Accompagné du ministre de l’action sociale Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshall, l’attaquant des Étalons a visité le centre qui accueille ces enfants. Il y a trois ans, ils mendiaient dans la rue.

Ce sont des enfants émerveillés qui ont rapidement reconnu leur bienfaiteur du jour. Avec ses amis parmi lesquels Lookcmane Ouédraogo, Sekou Tall, il a visité les différentes installations du centre. Bertrand Traoré a pu constater que ces enfants ont une deuxième chance. Les plus petits sont scolarisés tandis que les plus grands suivent une formation professionnelle.

“Je viens comme une source d’espoir”

Le ministre de la femme et de la solidarité nationale et de la famille(MFSNF) a servi de guide à Bertrand Traoré. Les enseignants, par exemple, sont des dames. Et cela a ses raisons, à en croire le ministre.

« Il faut être femme pour tenir ces enfants. Ils ont été endurcis dans la rue. Ils sont volontaires mais il y a comme un réflexe, de l’instinct parce qu’ils veulent souvent repartir », explique-t-elle. Elle poursuit quand même : « Mais si vous revenez ici peut-être dans trois ans, vous n’allez pas les reconnaître. Il y a également  un groupe à Orodara. Quand je suis parti, j’étais surprise de leur discipline».

Bertrand Traoré a encouragé les enseignantes

En outre, le centre dispose d’ateliers de vanneries, de mécaniques, de menuiseries, de soudure, de coutures. Selon le ministre, un atelier de coiffure pour hommes sera également ouvert bientôt.

« Les enfants sont ce qu’il y a de plus précieux sur cette terre (…). Même si je venais ici sans rien, je viens comme une source d’espoir pour eux. Quand j’étais un petit, si un joueur des Étalons venait me voir, cela aurait été un plus pour moi. Ç’aurait été un exemple pour moi », mentionne donc Bertrand Traoré.

Éradiquer le phénomène

Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshall a salué ce geste de Bertrand Traoré qui permet de soulager les enfants. De son point de vue, c’est aussi un exemple pour les autres afin de soutenir cette initiative.

« Les gens ont l’impression que le phénomène n’a pas diminué mais nous estimons que nous sommes confrontés à la mobilité des personnes compte tenu de l’insécurité. Il y a des gens qui se déplacent et les enfants s’adonnent à la mendicité pour répondre aux besoins des familles. Nous allons travailler à pouvoir canaliser ces enfants », promet Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marshall. Elle souhaite seulement un peu de patience et de solidarité.

Bientôt une fondation pour aider les enfants en difficulté

Le Centre d’éducation et de formation professionnelle de Ouagadougou est dirigé par  Romual Sandwidi. Ce centre accueille des enfants de 6 à 17 ans qui ont des difficultés comportementales, scolaires, familiales. Ce centre accompagne les enfants pour leur réinsertion sociale afin qu’ils puissent suivre une scolarité normale ou une formation professionnelle.  Créé depuis 2016, il prend en charge plus de 150 enfants.

Bertrand Traoré et ses amis ont même livré un match de football contre les pensionnaires de centre. Il est en train de prendre les dispositions pour la mise en place de sa fondation. Cette fondation va donc s’occuper des enfants en situation difficile.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre