Burkina : Des médecins décernent un “carton jaune” au ministère de la santé

451 0

Des médecins ont battu le pavé ce 24 juin 2019 à Ouagadougou vers leur ministère de la santé pour réclamer l’examen de leur plateforme revendicative.

Des médecins ont marché ce 24 juin 2019 jusqu’au ministère de la santé pour réclamer l’examen de leur plateforme revendicative en souffrance depuis le 30 avril 2019. Pour les praticiens, il s’agit d’un “mépris” pour leur sort et pour le système de la santé.

Au représentant du ministère de la santé, notamment le Secrétaire général, ils ont fait savoir que cette marche était un avertissement. «Nous sommes heureux ce matin de vous remettre notre message, par ce que vous avez déjà notre plateforme revendicative et donc nous vous remettons ce message juste pour vous dire que c’est un ‘’carton jaune’’. Nous n’aimerions pas arriver jusqu’au carton rouge et nous espérons que vous allez prêter une oreille attentive à toute cette plateforme revendicative», a déclaré la secrétaire générale du Syndicat des sages-femmes et maïeuticiens du Burkina (SYSFMAB) Honorine Kabré, selon ses propos rapportés par l’Agence d’informations du Burkina (AIB).

Le secrétaire général du ministère, Dr Wilfried Ouédraogo, selon toujours l’AIB, a assuré que le gouvernement faisait des efforts pour répondre aux besoins des populations et aux défis présentés par le système sanitaire.

«Depuis plusieurs mois, il y a des pannes dans les laboratoires, dans la plupart des structures de santé, il n’y a plus de film de radiologie, les réactifs sont en passe de finir. Nous sommes en train d’aller  dans un déclin du système de santé et nous interpellons les autorités sanitaires à ne pas sous-estimer la crise sanitaire pour le bien-être des populations et à régler rapidement la précarité des agents de santé pour que nous puissions nous remettre très vite au travail»,  a insisté le secrétaire général du Syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), Dr Alfred Ouédraogo.


Photo : AIB

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre