ONI : Le directeur général sur les sites de collecte de Ouagadougou

1948 0

Le directeur général de l’Office National d’Identification (ONI), Aristide Béré a entrepris une visite des nouveaux sites de collectes ce mardi 25 juin 2019. L’objectif de ladite visite est de prendre la température de ces sites créés pour « désengorger et fluidifier » les opérations de délivrance des pièces nationales d’identité burkinabè.

Balkuy, arrondissement 7, Zagtouli et Tanghin, ce sont là les quatre sites visités par l’équipe de l’ONI.  Ils ont été installés il y a à peine 3 mois  pour « rendre les services de l’ONI plus proches des populations ». « Nous avons voulu déconcentrer les services de collectes de la ville de Ouagadougou et faire de telle sorte que les populations puissent s’enrôler facilement et pouvoir exercer leur droit de vote », a expliqué Aristide Béré, directeur général de l’ONI.

Il a rappelé l’importance de la CNIB qui reste le principal document d’identification. « La carte d’identité a une double vocation. C’est d’abord un document de sécurité et elle a également acquis une dimension de haute portée politique parce que qu’elle constitue un document de vote aux futures échéances électorales », indique-t-il.

Avec environ 2.000 personnes par jour qui s’enrôlent pour l’obtention de leurs documents d’identification, la ville de Ouagadougou rencontre des difficultés liées au délai de délivrance des CNIB. Les autres localités par contre se retrouvent parfois à des délais pouvant dépasser 3 mois d’attente. Des mesures ont été alors prises à cet effet pour alléger « les souffrances » des populations. « Nous avons engagé des réflexions à ce niveau et nous avons mis trois équipes en place qui travaillent 24h/24 actuellement », a ajouté Aristide Béré.

Cette sortie a été également l’occasion pour le directeur de galvaniser ses troupes en leur offrant du matériel logistique et roulant. Ainsi, chaque site a bénéficié d’une motocyclette et d’un téléphone portable. « Cette moto est la bienvenue parce que ça nous permettra de faire beaucoup de déplacement. Vu la distance d’ici à l’ONI, c’est vraiment éloigné », affirme Tilga Zerbo, le responsable du site de Zagtouli.

Remise d’une motocyclette au responsable du site de Balkuy

Avec un coût de 2.500 F CFA par pièce, la confection des CNIB devrait prendre une durée de 72 heures, selon le souhait du directeur général. Les sites sont ouverts de 7h à 11h pour l’enrôlement. Pour ce qui est de la procédure, elle n’a pas changé et elle consiste à se rendre dans un site d’enrôlement avec son acte de naissance et la somme de 2.500 FCFA, remplir le formulaire, faire la photo et revenir quelques jours après pour récupérer sa carte nationale d’identité burkinabè.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *