OIM

Gestion de la migration au Burkina : L’OIM offre du matériel au gouvernement

338 0

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a remis un lot de matériels bureautiques et informatiques à sept structures étatiques d’une valeur de plus de 20 millions de F CFA, ce jeudi 27 juin 2019 à Ouagadougou. A travers ce geste, l’OIM veut contribuer à l’amélioration de la gouvernance des migrations, à la protection, au retour et à la réintégration des migrants au Burkina Faso.

La mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso accompagne le gouvernement dans l’amélioration de la gouvernance des migrations. Dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de la migration, l’OIM et l’Union européenne ont développé le projet « initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants ».

Ainsi, à travers ce projet l’OIM vise à contribuer à l’amélioration de la gouvernance des migrations, à la protection, au retour et à la réintégration des migrants.

Selon la chef de mission de l’OIM au Burkina Faso, Abibatou Wane, ce projet prend plusieurs actions en compte, notamment l’appui institutionnel avec l’acquisition de matériels, des formations et l’accompagnement pour le pilotage de la stratégie nationale de la migration avec un budget global à plus de 98 millions de F CFA.

OIM
Cérémonie de remise officielle du matériel informatique

C’est dans ce cadre qu’un lot de matériels bureautiques et informatiques a été remis, ce jeudi 27 juin 2019 à Ouagadougou, à sept structures étatiques d’une valeur de plus de 20 millions de F CFA.

Le don est composé de 18 ordinateurs de bureaux, plus de 18 onduleurs, 4 vidéos projecteurs, 2 écrans projecteurs, 3 grandes imprimantes, 30 chaises, une grande table de conférence, 3 climatiseurs, 3 photocopieurs, 2 dictaphones, un appareil photo numérique, 3 disques durs externes, le tout d’une valeur de 20 788 750 FCFA.

Il aurait été constitué sur la base des besoins exprimés par différentes structures étatiques. Il s’agit des ministères en charge de l’intégration, de la femme, de l’agriculture, de la jeunesse, du Conseil national de secours d’urgence (CONASUR), l’institut national de la statistique et du développement (INSD), la direction générale de l’économie et de la planification (DGEP).

Lire également 👉Retour volontaire de la Libye de 154 migrants burkinabè dont 7 femmes

Le Directeur général de l’économie et de la planification, Issa Kobyagda, a rappelé qu’entre 2017 et le 1er trimestre 2019, l’OIM a accompagné le retour de 1955 Burkinabè venant principalement de la Libye. « Ce matériel va venir renforcer davantage les capacités opérationnelles des agents des différents ministères en charge de la question de la migration au Burkina Faso », a-t-il indiqué.

Concernant la prise en charge des migrants au Burkina Faso, Abibatou Wane a précisé que pour 2019, près de 700 migrants venant du Maghreb ou de l’Europe ont bénéficié du soutien de l’OIM. Par ailleurs, pour les déplacés internes, elle a fait savoir qu’en partenariat avec d’autres structures humanitaires, des actions sont faites sur le terrain pour porter de l’assistance aux personnes vulnérables.

En rappel, l’OIM est installée au Burkina Faso depuis 2003 et travaille en concert avec le gouvernement afin d’assurer une meilleure réponse aux défis liés à la gestion des flux migratoires.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre