Côte d’Ivoire : Bédié maintient la pression sur Alassane Ouattara

425 0

Dans un nouveau discours prononcé le jeudi 27 juin 2019 à l’ouverture du bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI, désormais dans l’opposition, le vétéran de la politique ivoirienne, l’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié  (1993-1999), est resté dans sa gamme dérangeante pour le pouvoir d’Alassane Ouattara.

Le patron du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, le président Henri Konan Bédié, 85 ans, a accusé le jeudi 27 juin 2019 à l’ouverture du bureau politique de son parti à Abidjan-Cocody, le gouvernement ivoirien de travailler dans le sens de le museler.

« Le gouvernement ivoirien demande à l’opposition politique (…) de garder le silence et d’abandonner les citoyens, en proie à l’angoisse, aux craintes et à la misère sociale », a déclaré celui qui est surnommé le sphinx de Daoukro.

Très récemment, début juin, Henri Konan Bédié avait tenu des propos qui ont effarouché la coalition politique au pouvoir, le Rassemblement des Houphouetistes pour la Paix (RHDP). Bédié évoquait notamment une prétendue spoliation des terres par des non-nationaux, l’attribution à des fins politiciennes de la nationalité ivoirienne aux étrangers en perspective de la présidentielle 2020 et l’orpaillage clandestin en pleine explosion avec une main d’œuvre venue des pays voisins.

Le pouvoir en réaction à ces « propos d’une extrême gravité, appelant à la haine de l’étranger », tels que qualifiés par les cadres du RHDP, avait aussitôt brandi la menace pénale contre leur ex-allié.

Pour les détracteurs de Bédié, ses déclarations sont sans surprise pour l’homme considéré comme étant le père de « l’ivoirité », l’autre nom du nationalisme en Côte d’Ivoire à l’origine selon les observateurs des crises consécutives que le pays a connues  depuis 1993, l’année du décès du « père de la nation ivoirienne », Félix Houphouet-Boigny.

Henri Konan Bédié, « HKB », a demandé au gouvernement de s’atteler « à la fermeture des sites d’orpaillage clandestin, au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement des armes en Côte d’Ivoire, (…) à la lutte contre la fraude sur la nationalité ivoirienne ».

Alassane Ouattara et la présidentielle 2020

A l’approche de la présidentielle de 2020, la tension monte dans le pays avec plusieurs sujets brûlants dont notamment l’éligibilité de l’actuel président Alassane Ouattara, 77 ans qui maintient que la Constitution ivoirienne de 2016 lui donne le droit de briguer un autre mandat hormis ceux de 2001 et de 20015, ce que l’opposition lui conteste.

Bédié et Gbagbo se rencontreront en juillet à Bruxelles

« HKB » se rendra le 9 juillet 2019 prochain à Paris, la capitale française où il participera à la remise du Prix Félix Houphouet-Boigny organisé par l’Unesco qui récompensera le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali pour ses actions en faveur de la Paix dans son pays mais également entre les pays ennemis de l’Ethiopie et l’Erythrée. Dans la foulée, Bédié devrait rejoindre la Belgique où il rencontrera Laurent Gbagbo à Bruxelles avec qui une alliance se peaufine pour contrer le RHDP en 2020.

Kouamé  L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côted’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre