Burkina : « Très prochainement », le Gouvernement Tiao à la barre

184 0

Suspendu en mai 2017 après des requêtes déposées auprès du Conseil constitutionnel par des avocats de la défense et ceux des victimes, le procès sur la répression de l’insurrection populaire reprendra « très prochainement », a confié une source judiciaire, le mercredi 3 juillet 2019 à Burkina 24.

Selon des informations obtenues par Burkina 24, la Haute Cour de justice s’est réunie le mardi 2 juillet 2019 pour « gérer les instances » et projeter la reprise du procès de l’insurrection populaire impliquant Blaise Compaoré et les membres de son dernier gouvernement avec pour Premier ministre, Luc Adolphe Tiao.

Lire 👉 Procès sur la répression de l’insurrection : La Cour décide de surseoir à statuer

Le blocage depuis 2017 de ce procès, en sus des recours déposés auprès du Conseil constitutionnel, a été aussi du fait de la tenue du procès du putsch de septembre 2015. « Ce sont les mêmes acteurs, les mêmes avocats, presque les mêmes qui sont poursuivis (…) Si le procès du putsch est épuisé, très rapidement la Haute Cour va se réunir et décider de la reprise  », a relaté la source judiciaire.

Contacté par Burkina 24, Me Bénéwendé Sankara, membre de la Haute Cour de justice confirme que « le procès peut reprendre à tout moment ». « On est prêt » dit-il. Pour la date de la reprise, Me Sankara s’est voulu prudent : « il faut objectivement attendre la rentrée judiciaire ». Les vacances judiciaires couvrent la période allant du 1er juillet au 30 septembre inclus.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre