Sango : « Ceux qui discréditent la destination Burkina jouent le jeu des terroristes »

428 0

A l’occasion de la reconnaissance des sites de métallurgie du fer burkinabè  au Patrimoine mondial de l’UNESCO,  ce vendredi 5 juillet 2019, le ministre de la culture, des arts et du tourisme, a saisi l’opportunité pour appeler les burkinabè à visiter ces lieux et apprendre à connaitre leur pays surtout en ces moments de grandes vacances.

Les Burkinabè fréquentent ces dernières années les sites touristiques du Burkina, selon les données de l’Observatoire national du tourisme.

Les chiffres de 2018 indiquent une évolution de la fréquentation des Burkinabè, soit 384 761 arrivées du tourisme interne sur 530 616 arrivées totales en 2018.

Mais il y a aussi une évolution relativement positive de la fréquentation des étrangers, « contrairement à ce que l’on laisse transparaître au niveau de l’opinion », ajoute le ministre de la culture.

Le taux des touristes externes s’est accru autour de 1,7%. Ce qui fait dire au ministre que la  destination reste sûre en dépit des difficultés.

« Comme j’aime à le dire, on n’est pas plus en sécurité à Paris, à Washington qu’à Ouagadougou. C’est dommage que nos camarades et nos frères se donnent le droit de peindre  en rouge notre carte », dit Abdoul Karim Sango, ministre de la culture. Il charge ceux qui discréditent la destination Burkina.

Pour lui, le Burkina est à l’image des autres pays du monde. « Le terrorisme est devenu un phénomène mondial (…), dit-il. Ceux qui travaillent à discréditer la destination Burkina, d’une certaine façon, je suis tenté de dire qu’ils sont les complices des terroristes parce qu’ils jouent le jeu des terroristes, ils accompagnent les terroristes dans l’action de faire peur. Mais comme le Burkina vient de le démontrer encore, nous sommes un pays qui gagne, qui gagnera toujours ».

Il  invite les Burkinabè à prioriser la destination Burkina Faso pour ces vacances.

Le  ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango

« “Nous assistons ces deux dernières années à un changement de mentalité des Burkinabè à voyager et  j’ai coutume de le dire à quoi nous sert-il de connaître chez les autres si nous ne connaissons pas chez nous ?  Les premiers touristes de la destination Burkina doivent être la population burkinabè. Le Burkina d’Est en Ouest, du Nord au Sud, regorge de potentiels énormes en termes touristiques. Il y a une diversité. Nous avons tout ce qu’il faut pour connaitre notre pays. J’invite les Burkinabè à prendre un mois de vacances et à faire leur priorité la destination Burkina ».

Tout en rassurant que les infrastructures hôtelières pour les accueillir existent, des tarifs assez particuliers ont été discutés et appliqués en accord avec les opérateurs privés pour ces vacances.

Revelyn SOME

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre