Championnat national d’athlétisme : Des minimas réalisés pour les Jeux africains

Le championnat national est l’occasion pour les athlètes burkinabè d’évaluer leurs performances et leur progression pendant cette année. Pour certains, il s’agit de battre ses records personnels tandis que d’autres visent des objectifs continentaux. Pour ce championnat, Mariam Bancé fait partie des heureuses puisqu’elle a pu réaliser les minimas pour les Jeux africains 2019 prévus au Maroc. Elle réalise ainsi une performance de 11’’99 au 100 mètres.

Mariam Bancé s’impose au 200 mètres avec un temps de 22’’42. Cependant, l’athlète de Bobo n’a pas pu réaliser ses performances habituelles (22’’22) puisque blessée avant cette course. Elle obtient  toutefois les minimas pour les jeux africains 2019 aux 400 mètres plat avec une performance de 54’’38.

Elle a accroché une quatrième victoire avec le relais du 4×100 mètres.  Avec Rokia Fofana, Madeleine Bognini Fatoumata Koala, elles réalisent une performance de 47’’84. « J’ai effectivement réalisé les minimas pour les jeux africains mais au 200 mètres, j’aurai voulu faire mieux même si la performance est bonne », affirme Mariam Bancé.

Missiri Théophile Sawadogo est confiant pour l’avenir de l’athlétisme au Burkina

Après ces performances, Mariam Bancé compte profiter de la 26e édition du tournoi de la solidarité à Niamey pour encore améliorer ses performances. Cette compétition se tient du 19 au 21 juillet 2019. Il y a également la possibilité de décrocher une qualification pour les championnats U20 de la région II. Idrissa Compaoré, pour sa part, réalise le doublé longueur-200m avec des performances de 7,05m et 22’’32.

Une sélection pour les compétitions sous-régionales

Au javelot, Edwige Bama est championne grâce à son jet de 37m80. Iréné Bado est vainqueur au 400m avec 52’’84. Ces championnats ont été jumelés au U20/Séniors et U18 ont été couplés à la journée des écoles d’athlétisme. Cela a permis aux enfants de moins de 17 ans de prendre part à la compétition et d’organiser 18 épreuves chez les dames et 16 chez les hommes.

« Il y a eu également de grandes performances au niveau des cadettes filles avec Touré Madina qui a réalisé 25’’24 au 200 et 12’’50 au 100 mètres », se réjouit le directeur technique national Missiri Théophile Sawadogo. Pour lui, les résultats enregistrés chez les enfants montrent qu’il y a un travail bien fait à la base pour que le niveau de l’athlétisme au Burkina remonte.

La DTN et les différents entraîneurs ont procédé à la sélection des meilleurs athlètes pour participer aux championnats U20/Séniors qui vont représenter le Burkina au 26e tournoi de la solidarité.

Ensuite, les meilleurs disputeront le championnat U20 de la zone II.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page