Litige frontalier : Le Kenya et la Somalie s’affrontent à la Cour internationale de justice

1323 0

Le Kenya et la Somalie seront départagés en septembre 2019 au cours d’audiences publiques à la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye en Hollande. L’affaire porte sur une zone maritime dans l’Océan indien.

Du 9 au 13 Septembre 2019, le Kenya et la Somalie, ces deux pays de l’Afrique de l’Est, feront valoir leurs arguments  devant les juges de la Cour internationale de justice (CIJ) dans une affaire de démarcation frontalière  qui les oppose depuis plusieurs années.

La pomme de discorde, une zone maritime située à quelque 360 km du rivage et soupçonnée de regorger d’inestimables réserves de gaz et de pétrole. Fort de cette information, le Kenya avait dans le temps octroyé des licences d’exploitation à des compagnies pétrolières occidentales, notamment Total, la multinationale Française.

La mainmise de Nairobi avait très vite suscité la colère de Mogadiscio qui, après l’échec des règlements à l’amiable de ce différend, a finalement résolu de porter l’affaire à la Cour internationale de justice. Cette juridiction, après la remise en cause de sa compétence par le Kenya, avait débouté le pays d’Uhuru Kenyatta pour finalement décider de trancher le litige.

La CIJ pourrait également départager le Nigeria et le Cameroun qui revendiquent chacun les îles Bakassi sur l’Atlantique. Le 10 octobre 2002, l’institution judiciaire onusienne  avait attribué cette presqu’île à Yaoundé.

Kouamé L.-Ph.Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *