RDC : La CPI accable Bosco Ntaganda pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité

268 0

La Cour Pénale Internationale, CPI, a reconnu coupable ce lundi 08 Juillet 2019 l’ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda des 18 chefs d’accusation portés contre lui, dont « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité ». Sa peine sera définie au cours d’une très prochaine audience.

Débuté en septembre 2015, le procès de Bosco Ntaganda, fondateur du groupe rebelle M23  a été reconnu coupable de « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité », pour des faits commis entre 2002 et 2003 en Ituri, dans l’est de la RDC.

Selon le verdict de la chambre de première instance de la CPI, prononcé ce lundi 08 juillet 2019,  la responsabilité pénale individuelle de Bosco Ntaganda est engagée pour « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre ».

Bosco Ntaganda est dans le collimateur de la CPI depuis juin 2004 et c’était vu délivrer un premier mandat d’arrêt en août 2006. Fugitif pendant sept ans, le patron des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), la branche armée de l’Union des patriotes congolais (UPC), il s’était finalement rendu lui-même à la CPI le 22 mars 2013, depuis l’ambassade des États-Unis à Kigali, au Rwanda où il s’était réfugié.

Ce sont au total, 2 129 personnes sur la liste de ses victimes tandis que d’autres chefs d’accusation tels que les crimes  sexuels et les viols commis contre des enfants soldats ont été répertoriées au nombre des chefs d’accusation.

Kouamé L.-Ph.Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Jeune Afrique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre