Agression d’enseignant: Sanfo Oumarou écope de 12 mois de prison ferme

373 0

Vinbaviel Bienvenue Edmond Somé est l’enseignant qui a été agressé à la machette, à l’école Primaire Kwamé N’Krumah C de Ouagadougou, par un parent d’élève, le 29 janvier 2019. Après 5 mois de détention, son agresseur, du nom de Sanfo Oumarou, a été présenté au tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce mardi 9 juillet 2019.

A la barre, l’accusé reconnait avoir porté main sur l’enseignant de son fils. Mais, pour ce qui est de la plainte d’un des élèves de la classe, pour agression dans la même affaire, il nie tout contact physique avec celui-ci. L’avocat de l’agresseur, quant à lui, a imploré la clémence des juges, au vu des témoignages.

Pour le Procureur, la protection des agents de l’Etat est un impératif. « Si c’était un gendarme, un policier ou un juge, je ne crois pas que vous auriez tenté de l’agresser », a-t-il répliqué.

Reconnu coupable, Sanfo Oumarou, écope de 12 mois d’emprisonnement ferme, assorti d’une amende de 300.000 Fcfa. En plus d’assurer les honoraires de l’Avocat de l’enseignant et de l’élève, à hauteur de 400.000 Fcfa, il devra verser à chacun des deux plaignants, 500.000 Fcfa pour dommages et intérêts.

Ce procès est une victoire pour Edmond Somé mais, surtout une très grande victoire pour le monde enseignant. « Désormais, beaucoup réfléchiront par deux fois avant de s’en prendre à un enseignant dans le domaine scolaire », s’est-il réjoui.

Chaque partie dispose d’un délai de 15 jours pour faire appel de ce verdict.

Issa Cyrille YELEMOU

Pour Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre