Politique nationale de sécurité : Ce sera “un concept partagé par les Burkinabè” (ministre)

285 0

Le comité scientifique d’élaboration de la politique nationale de sécurité est face aux membres du gouvernement ce 12 juillet 2019 lors d’un séminaire pour les entretenir sur l’avancement des travaux.

Après les travaux d’élaboration de la politique de la sécurité lancés le 21 juin 2019, suivi d’un séminaire d’appropriation, le séminaire gouvernemental du jour avait pour but pour le comité scientifique de venir présenter au gouvernement l’état des travaux de la politique nationale de sécurité.

Cela afin de recueillir les contributions des différents ministres afin d’aller de l’avant.

Le ministre de la sécurité Ousséini Compaoré  a laissé entendre que cette nouvelle politique de  sécurité se veut inclusive et multidimensionnelle.

« Tous les secteurs, dit-il,  doivent participer à l’élaboration et donner leur point de vue  sur ce qu’est la sécurité nationale. A la fin de l’élaboration du document, toutes les composantes de la société doivent s’y retrouver parce que le document doit être discuté à tous les niveaux, même au niveau des provinces ».

Elle doit être à terme comprise par les populations elles-mêmes qui auront la mission de l’appliquer. « Ce ne sera pas une question seulement de technocrates, de militaires ou de policiers, ça va être un concept partagé par les Burkinabè », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre