Ecole de Napamboumbou-Sambin : Les élèves méritants primés par COTECNA

162 0

Fin des activités scolaires et pédagogiques à l’Ecole primaire publique  de Napamboumbou-Sambin, à l’instar des autres établissements scolaires du Burkina. Après neuf mois donc de dur labeur, l’heure est aux réjouissances.   A Napamboumbou-Sambin, village de la commune de Ziniaré, dans la province de l’Oubritenga,     c’est une grande cérémonie qui a été organisée pour marquer cette phase importante dans la vie de tout établissement scolaire.   Cette cérémonie,  organisée le 12 juillet dernier  et qui  était placée sous le parrainage COTECNA Burkina, partenaire de l’établissement,   a été l’occasion de primer les élèves les plus méritants.

Fidèle à ses engagements, COTECNA-Burkina était, cette année encore, aux côtés, des acteurs de l’éducation pour célébrer la cérémonie marquant la fin des activités  scolaires et pédagogiques   de l’Ecole primaire publique  de Napamboumbou-Sambin. 

C’est fort de ce  serment que la représentante de Désiré  Kam, directeur général COTECNA-Burkina, Flore Sawadogo, a rappelé : « L’école a été construite par notre entreprise en 2006 dans le cadre de notre responsabilité sociale, et dans la dynamique  d’accompagner l’Etat Burkinabè dans la promotion de l’éducation.  Et depuis lors, nous sommes toujours à vos côtés, accompagnant les plus méritants avec des vélos et des kits scolaires; encourageant les enseignants avec des primes et du matériel didactique pour leur manifester notre reconnaissance pour leur engagement et leurs efforts consentis pour l’éducation de nos enfants. Sans oublier le côté festif, nous mettons à la disposition de l’école des moyens nécessaires pour un rafraîchissement pour clôturer en beauté une année empreinte d’efforts et d’émotions ».

Du reste, c’est qu’a aussi signifié le directeur de l’école, Marin Ouédraogo, pour qui, « malgré le contexte difficile COTECNA a accepté accompagner l’établissement ».  Faisant ainsi le point des résultats scolaires, Martin Ouédraogo a indiqué que l’école de Napamboumbou-Sambin a un effectif de 320 élèves dont 169 filles et 151 garçons.  

1. Flore Sawadogo, représentante du directeur général de COTECNA, posant avec des élèves méritants et leurs enseignants

Pour les classes intermédiaires, l’établissement enregistre un taux de passage de 95,45%.  Au Certificat d’études primaires (CEP), sur 48 candidats présentés, 25 ont décroché leur premier diplôme soit un taux de réussite de 52,8%. « Un taux qui n’est pas alarmant vu le contexte national », s’est excusé le directeur Martin Ouédraogo qui a saisi l’occasion pour inviter les parents d’élèves à s’impliquer davantage dans l’éducation des enfants. « L’enseignant à lui seul ne peut pas tout faire. A l’école, il dispense les cours, à la maison, les parents doivent prendre le relais et veiller à ce que les enfants apprennent les leçons », a-t-il enseigné.

Le directeur de l’école, Martin Ouédraogo, a invité les parents à s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants

Ce résultat au CEP a également été commenté par la représentante du directeur général de COTECNA-Burkina. « Nous notons une baisse du taux de réussite au CEP soit 52, 08% comparer à l’année passée où nous avons enregistré un taux de réussite de 94.25%.

Nous exhortons tout un chacun, enseignants comme élèves à redoubler d’effort pour de meilleurs performances. Notre ambition est d’accompagner cette jeunesse, pilier de notre nation, pour une relève pertinente », a souligné Flore Sawadogo.

Mais, qu’à cela ne tienne,  COTECNA Burkina, une société qui facilite et   sécurise les opérations douanières au Burkina Faso depuis 2004, a déversé de nombreux cadeaux au cours de cette cérémonie. 36 élèves soit les 6 premiers de chaque classe sont repartis avec chacun un sac d’écolier plein de kits scolaires.

Les dix premiers au CEP ont reçu chacun un  vélo.   D’où le remerciement du représentant des notables, Jean de Dieu Ouédraogo qui notifie : « Les humains que nous sommes ne sauront remercier COTECNA et son premier responsable pour leur bienveillance envers nos enfants. Nous prions afin que Dieu étende sa main protectrice sur l’entreprise et son personnel ». Il confie qu’ « avec tous les manuels scolaires reçus, les parents d’élèves auront moins de dépenses à la prochaine rentrée ».

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre